Menu
RSS

Infrastructures médico-sanitaires : le nouveau siège de la Came inauguré

Le Chef de l'Etat a parrainé ce vendredi 17 octobre 2014, la cérémonie de mise en service du nouveau siège de la Centrale d'achat des médicaments essentiels et consommables médicaux (CAME). Ce qui permet à l'institution d'exercer désormais ses activités dans un cadre approprié.


Le nouveau siège de la CAME est un impressionnant complexe flambant neuf aux encablures de la plage, du côté d'Akpakpa. Démarrée en octobre 2012, l'infrastructure, érigée sur une superficie totale de 10.370 m2, comprend un bloc administratif de type R+1et quatre grands magasins bien équipés. Le coût total de l'infrastructure est 2.990.419.266 francs CFA, dont 94,37% sur fonds propres et 5,6% provenant du Fonds mondial de lutte contre le Sida
Le Directeur général de la CAME Kokou Afogbé s'est réjoui de l'aboutissement de ce projet qui ouvre une nouvelle ère dans le secteur du médicament au Bénin. Selon lui, les besoins sans cesse croissants en matière de médicaments justifient l'érection d'une infrastructure de telle envergure, susceptible d'offrir aux clients et autres usagers un cadre sécurisé et bien confortable. Ces besoins, comfie-t-il, ont connu une croissance exponentielle faisant passer la CAME d'un chiffre d'affaires de 490 millions en 1992 à plus de dix milliards de nos jours. Il n'a pas manqué de saluer les diligences du Gouvernement en faveur du projet sans oublier les réformes judicieuses entreprises dans le secteur. Il prend enfin l'engagement d'assurer désormais un service de qualité, basé sur la disponibilité permanente et l'accessibilité du médicament à toutes les couches de la population.

Pour le ministre de la santé Dorothée Akoko Kinde Gazard, la CAME est un maillon indispensable du système sanitaire de notre pays. Ce qui justifie, de l'avis du ministre, toutes les facilités à elle accordées par le gouvernement, notamment en termes d'autonomie administrative et financière et d'exonération de taxes de douanes. Elle a exprimé la gratitude du gouvernement au Fonds mondial et à tous les autres partenaires qui ont contribué à l'érection de ce bâtiment. Elle n'a pas manqué d'appeler le personnel à s'acquitter consciencieusement de ses obligations professionnelles tout en rassurant de la disponibilité de son département ministériel à jouer sa partition pour permettre à la CAME de bien remplir sa mission.

Procédant à l'inauguration du joyau, le Chef de l'Etat a salué tous les acteurs, en particulier le Fonds mondial, pour leur contribution à la réalisation de ce rêve qui vient enrichir le patrimoine national. "Il y a encore des institutions silencieuses qui servent la République. Tel est le cas de la came" se réjouit Boni Yayi qui jure mener le combat pour assurer au peuple béninois une santé de qualité. " Se soigner et surtout bien se soigner est l'un des besoins fondamentaux de l'homme. Les problèmes de santé sont liés à la qualité des médicaments. Le combat continue et doit continuer, parce que c'est le pré requis pour gagner les nombreux défis qui nous attendent et dont les effets doivent concourir à l'émergence sociale et économique de notre pays", martèle-t-il, tout en affichant sa détermination à poursuivre sur la voie de la réalisation des OMD, notamment dans le secteur de la la santé. Séduit par la gestion exemplaire de la CAME par ses directeurs successifs, le Chef de l'Etat a tenu à féliciter ces derniers et tout le personnel pour cette bonne gouvernance qui fait de la CAME modèle unique dans le concert des sociétés et offices d'Etat dans notre pays. Il annonce à cet effet la réception prochaine de l'actuel DG et de son prédécesseur dans l'ordre national du Bénin. Le Chef de l'Etat a par ailleurs pris l'engagement de chercher les solutions idoines aux différents problèmes encore en instance, notamment la protection du bâtiment contre l'avancée de la mer avec le projet de construction en cours des épis à l'est de Siafato. La ceremonie s'est achevée par la coupure du ruban symbolique et une visite guidée des différents compartiments de la CAME.

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Borgou : la Plate-forme de communication du réseau national des artisans du Bénin installée à Parakou

Borgou : la Plate-forme de communic…

Lentement mais surement, ...

Agression contre la liberté d’expression au Bénin : le FSP condamne avec la plus grande fermeté les perturbations des émissions de Soleil FM

Agression contre la liberté d’expre…

La radio Soleil Fm qui n'...

Destruction des acquis sociaux : centrales syndicales et travailleurs dans les rues de Cotonou, ce jour

Destruction des acquis sociaux : ce…

Les travailleurs de tous ...

Grogne à la Justice : la grève des travailleurs largement suivie

Grogne à la Justice : la grève des …

Comme annoncée depuis que...

Remise en cause des acquis sociaux et démocratiques : les centrales syndicales dans les rues de Cotonou, vendredi prochain

Remise en cause des acquis sociaux …

Face à la situation socio...

Appels à candidature aux hautes fonctions étatiques : un gros mensonge d’Etat, Pascal Koupaki mis à nu

Appels à candidature aux hautes fon…

«(…) Au plus tard à la fi...

Obtention d'un marché de cartes d'identité : le groupe Safran condamné à Paris pour corruption active d'agents publics étrangers au Nigéria

Obtention d'un marché de cartes d'i…

Le groupe d'aéronautique ...

Face à l’entêtement du Gouvernement : le secteur judiciaire paralysé les 18 et 19 octobre 2017

Face à l’entêtement du Gouvernement…

Une nouvelle paralysie du...

Jardin public de Fifadji et placette du Dalot de calvaire de Fidjrossè : le concessionnaire prend possession des lieux, Gnonlonfoun plaide pour la bonne gestion des infrastructures

Jardin public de Fifadji et placett…

Le jardin public de Fifad...

Lutte contre le tabagisme au Bénin : les étudiants de l’UAC sensibilisés sur les méfaits du tabac

Lutte contre le tabagisme au Bénin …

L’amphithéâtre Idriss Deb...

Prev Next