Menu
RSS

Lutte contre le virus Ebola au Bénin : Bako et Gazard exposent les mesures prises par le gouvernement aux diplomates

Les Ministres Nassirou BAKO-ARIFARI des Affaires Etrangères et Dorothée Akoko KINDE GAZARD de la Santé Publique ont tenu une réunion d’information, ce jeudi 14 août 2014, avec les Chefs de missions diplomatiques et consulaires ainsi que les représentants des organisations internationales. Objectif : présenter les efforts du Gouvernement du Docteur Boni YAYI pour faire face à la maladie à virus Ebola et appeler à l’aide de la communauté internationale.

Les Ministres des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’Extérieur, le Professeur Nassirou BAKO-ARIFARI et de la Santé Publique, le Professeur Dorothée Akoko KINDE GAZARD ont tenu une réunion d’information sur la fièvre hémorragique à virus Ebola avec les Chefs de missions diplomatiques et consulaires ainsi que les représentants des organisations internationales, ce jeudi 14 août 2014. Pour planter le décor, le Patron de la diplomatie béninoise a présenté la compassion du peuple et du Gouvernement béninois ainsi que de son Chef, le Dr Boni YAYI, à l’ensemble des pays et des familles des victimes de la fièvre hémorragique à virus Ebola. Il a indiqué que ce sujet est d’une préoccupation mondiale dont l’épicentre se situe en Afrique de l’Ouest. Partie de la Guinée, cette maladie s’est étendue à la Sierra Leone, au Liberia et plus récemment, au Nigeria.
Pour le Ministre Nassirou BAKO-ARIFARI, la fièvre hémorragique à virus Ebola s’est rapidement étendue dans plusieurs de nos Etats, à cause de l’option faite par nos dirigeants de travailler à l’intégration régionale, y compris la libre circulation des personnes et des biens. Or, une mobilité des personnes et des biens, la facilité des contacts et la facilité des mouvements sont autant de conditions favorables à l’expansion de l’épidémie. En dépit de tout ce qui précède, a souligné le Ministre Nassirou BAKO-ARIFARI, « Le Bénin a fait le choix de l’intégration régionale. Nous croyons à la libre circulation des personnes et des biens. Nous n’avons pas fait l’option de limitations de vols aériens, d’échanges transfrontaliers voire de fermeture de frontières. Mais, lors de la session extraordinaire du Conseil des Ministres daté d’hier, mercredi 13 août 2014, le Gouvernement a décidé de prendre des mesures préventives pour gérer une éventuelle épidémie à virus Ebola. »
La Ministre de la Santé Publique, le Professeur Dorothée Akoko KINDE GAZARD, a ensuite pris la parole pour, d’une part donner des détails techniques sur le plan élaboré par le Gouvernement dans le cadre de la gestion préventive et le traitement de la maladie à virus Ebola, et d’autre part solliciter l’appui de la communauté internationale pour faire face aux besoins urgents envisagés à cette fin. « Lorsqu’il s’agit de faire face à une situation urgente et quand on est face au danger, on ne peut que faire appel à ses amis. » Après avoir rappelé que la maladie à virus Ebola est très dangereuse, la Ministre Dorothée Akoko KINDE GAZARD est revenue sur l’état de la situation dans notre pays. « Nous avons connu deux cas d’alerte. Nous avions isolé ces cas suspects ainsi que leurs contacts. Nous avions effectué les prélèvements nécessaires pour confirmer ou infirmer la maladie. Mais les examens de laboratoire se sont révélés négatifs. Autrement dit, au jour d’aujourd’hui, il n’y a pas de malade à virus Ebola dans notre pays. » Pour autant, poursuit la Ministre Dorothée Akoko KINDE GAZARD, « Il serait suicidaire pour le Bénin de dormir sur ses lauriers. » C’est pour cela que le Gouvernement du Docteur Boni YAYI a pris un certain nombre de mesures préventives pour parer au plus pressé. Il est question de prendre des dispositions pour circonscrire la maladie si elle survenait ; ce qui passe par la formation du personnel médical, la protection dudit personnel et des investissements lourds pour faire face à l’épidémie.
En ce qui concerne les besoins urgents pour la gestion d’une éventuelle épidémie à virus Ebola, le Bénin prévoit d’acquérir 100 thermomètres lasers pour la détection précoce des cas de fièvre aux points d’entrée (les frontières terrestres, l’aéroport et le port) et des hôpitaux, 07 kits d’isolements pour les sites de prise en charge d’éventuels cas de maladie à virus Ebola, 50.000 équipements de protection individuelle, 200 distributeurs (de 1500 doses) de solution hydro alcoolique, 400 tubes (de 1500 doses) de solution hydro alcoolique, 07 ambulances pour le transport d’éventuels cas de malades, des consommables de laboratoire (tubes vacuitaners, aiguilles, matériels de transport des prélèvements, etc…), 2000 boîtes de 100 gants non stériles, bavettes et calotte à usage unique pour l’examen de tout malade dans les structures sanitaires. En termes de coût, le budget des besoins urgents du Bénin pour la gestion d’une éventuelle épidémie à virus Ebola s’élève à 962.500.000 FCFA. Pour une gestion globale de l’épidémie à virus Ebola au Bénin, il faut mobiliser 1.726.750.000 FCFA.
Le Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’Extérieur, le Professeur Nassirou BAKO-ARIFARI, a alors invité les Chefs de missions diplomatiques et consulaires ainsi que les représentants des organisations internationales à jouer le rôle de « Porte-parole » du Bénin auprès de leurs pays et structures respectifs. Il a donné trois numéros pour toutes informations utiles sur « la gestion nationale de cette situation de crise sanitaire, de défi mondial qui demande une riposte globale ». Il s’agit des numéros 96000001, 95360001 et 90181212. Tous les intervenants ont salué l’initiative du Gouvernement, qui vient à point nommé et promis transmettre le message à qui de droit.

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Borgou : la Plate-forme de communication du réseau national des artisans du Bénin installée à Parakou

Borgou : la Plate-forme de communic…

Lentement mais surement, ...

Agression contre la liberté d’expression au Bénin : le FSP condamne avec la plus grande fermeté les perturbations des émissions de Soleil FM

Agression contre la liberté d’expre…

La radio Soleil Fm qui n'...

Destruction des acquis sociaux : centrales syndicales et travailleurs dans les rues de Cotonou, ce jour

Destruction des acquis sociaux : ce…

Les travailleurs de tous ...

Grogne à la Justice : la grève des travailleurs largement suivie

Grogne à la Justice : la grève des …

Comme annoncée depuis que...

Remise en cause des acquis sociaux et démocratiques : les centrales syndicales dans les rues de Cotonou, vendredi prochain

Remise en cause des acquis sociaux …

Face à la situation socio...

Appels à candidature aux hautes fonctions étatiques : un gros mensonge d’Etat, Pascal Koupaki mis à nu

Appels à candidature aux hautes fon…

«(…) Au plus tard à la fi...

Obtention d'un marché de cartes d'identité : le groupe Safran condamné à Paris pour corruption active d'agents publics étrangers au Nigéria

Obtention d'un marché de cartes d'i…

Le groupe d'aéronautique ...

Face à l’entêtement du Gouvernement : le secteur judiciaire paralysé les 18 et 19 octobre 2017

Face à l’entêtement du Gouvernement…

Une nouvelle paralysie du...

Jardin public de Fifadji et placette du Dalot de calvaire de Fidjrossè : le concessionnaire prend possession des lieux, Gnonlonfoun plaide pour la bonne gestion des infrastructures

Jardin public de Fifadji et placett…

Le jardin public de Fifad...

Lutte contre le tabagisme au Bénin : les étudiants de l’UAC sensibilisés sur les méfaits du tabac

Lutte contre le tabagisme au Bénin …

L’amphithéâtre Idriss Deb...

Prev Next