Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Malgré la présence de Morpho Dys à l'aéroport de Cadjèhoun : pythons et importante quantité de drogue embarquent facilement
Menu
RSS

Malgré la présence de Morpho Dys à l'aéroport de Cadjèhoun : pythons et importante quantité de drogue embarquent facilement

Malgré la présence de Morpho Dys à l'aéroport de Cadjèhoun : pythons et importante quantité de drogue embarquent facilement

L’aéroport international Bernardin Cardinal Gantin de Cotonou est devenu une véritable passoire. La gestion de l’appareil sécuritaire confiée en gré à gré à Morpho Dys est la pire chose à ne pas faire. La présence de Morpho Dys n’empêche pas pythons et drogue de voyager en toute sécurité.

En effet, plus de 18 kg de méthamphétamines ont été saisis à l'aéroport Saint-Exupéry de Lyon en moins d'un mois lors de trois contrôles, pour une valeur de plusieurs centaines de milliers d'euros, ont annoncé fin juin 2017 les douanes. Selon Europe1, la drogue de synthèse était dissimulée dans les bagages à double fond de personnes en provenance de Cotonou au Bénin, après un transit à Casablanca. Quelques jours plus tard, souligne le média français, un peu plus de 8 kilos destinés à la revente en région lyonnaise, "à 100% purs" et conditionnés dans huit paquets entourés de scotch, ont été saisis dans les affaires d'un Nigérian de 50 ans qui a été arrêté. Seule une fouille approfondie et le démontage intégral de la valise en possession du voyageur ont permis de découvrir la drogue, selon les douanes qui soulignent "la rareté" de ce type de drogue en France. «Le 28 mai et le 10 juin, quelque 7 kg et 3 kg destinés au marché espagnol avaient été saisis, pour une valeur à la revente évaluée à 300.000 et 130.000 euros. Ces deux premiers trafiquants ont été condamnés en comparution immédiate à 18 mois de prison avec mandat de dépôt, cinq ans d'interdiction du territoire français et une amende douanière de 130.000 et 290.000 euros.

C’est toujours par le biais de notre aéroport, sous Morpho Dys, qu’une importante quantité de drogue a quitté le sol béninois pour se retrouver en Chine (Affaire Ciarath), le jeudi 23 Juin. C’est dire que le Bénin est devenu une plaque tournante du trafic dedrogue. Et pourtant, les autorités de la «rupture» avaient annoncé que l’arrivée de Morpho Dys allait permettre de mieux sécuriser l’aéroport de Cadjèhoun.

Et comme si cela ne suffisait pas pour ternir l’image de notre aéroport, après la drogue, c’est le python qui embarque librement, au vu et au su de Morpho Dys. En effet, un python d’un mètre cinquante (1, 50 m) est passé inaperçu à l’aéroport de Cotonou en direction de Paris sans qu’aucun service de sécurité ne s’en rende compte. Et c’est à Roissy (aéroport) en France que les douaniers ont constaté qu’il y a quelque chose de bizarre qui gigotait grave dans une caisse en bois. Ils ont saisi l’animal et l’ont confié à un animalier en France.

Qu’attend Morpho Dys pour démissionner ou revoir son dispositif?

 

Extrait du compte rendu du conseil des ministres du 18 novembre 2016

 

«…Le gouvernement a fait l’option d’améliorer la sécurité dans les aéroports en République du Bénin, en modernisant son système de contrôle aux frontières des aéroports.

En effet, face aux dysfonctionnements enregistrés, le renforcement de la sécurité des opérations de contrôle des entrées et sorties des voyageurs effectuées dans les aéroports, devient un impératif. La mise en place d’un système de contrôle des entrées et sorties permettra également d’automatiser les procédures et d’améliorer la qualité et la précision du contrôle.

Le Conseil a fait l’option de confier à un concessionnaire la tâche de proposer une solution biométrique, d’acquérir et de financer le matériel, d’installer le système qui sera exploité par l’Etat et ses services habilités, notamment ceux en charge de la sécurité des biens et des personnes. Ce concessionnaire assurera également la formation et la maintenance du système.

Des sociétés ont manifesté un intérêt à ce projet. La Société identifiée, MORPHO DYS dispose des capacités techniques et financières nécessaires pour satisfaire à toutes responsabilités associées à la mise en place du système de contrôle au profit de l’Etat, dans le cadre d’une modalité de Construction-Exploitation –Transfert (CET/BOT), donc d’une délégation de service public. Cette Société propose un système biométrique à base d’empreintes digitales et de reconnaissance faciale. Le système comportera aussi des logiciels et des matériels informatiques permettant de traiter des données personnelles de natures diverses concernant l’ensemble des passagers. Ces données seront conservées dans une base centralisée et évolutive. Cette base restera la propriété de l’Etat et sera hébergée au Bénin.

Le Conseil a approuvé le projet de concession pour la sécurisation des aéroports du Bénin et a autorisé le Ministre des Infrastructures et des Transports, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et le Ministre de l’Economie et des Finances, à signer un contrat de concession de type CET/BOT avec MORPHODYS pour consacrer la délégation de service public portant sur la constitution, la formation, la maintenance et l’assistance à l’exploitation du Système de contrôle des entrées et sorties pour l’aéroport international Cardinal Bernardin GANTIN.

Tout ceci conformément à l’article 20 de la loi du 24 octobre 2016 portant cadre juridique du partenariat public-privé en République du Bénin et des articles 48 et suivants du Code des marchés publics et de la délégation de service public.

Le Conseil a pris un décret portant désignation des membres du Comité de suivi de la mise en place d’un système de contrôle sécurisé de l’aéroport de Cotonou…»

 

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Nominations de greffiers en chef et d’assistants de greffiers en chef : le Syntrajab relève des irrégularités, violations et incohérences

Nominations de greffiers en chef et…

Déclaration du BDN/Syntra...

Enregistrement des marques suivant le protocole de Madrid : l’Anapi sensibilise les inventeurs béninois

Enregistrement des marques suivant …

L’Agence nationale de la ...

Privatisation sauvage, inhumaine et opaque des entreprises publiques : la Cstb dénonce la politique de tout privé et de l’Etat minimum de Talon

Privatisation sauvage, inhumaine et…

Les participants au 5ème ...

Exécution de contrats léonins par le Gouvernement du Bénin au profit de Bénin Control SA : la lettre du PLP à la DG du Fmi Christine Lagarde

Exécution de contrats léonins par l…

Le Parti pour la Libérati...

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrogènes, Icc services, machines agricoles, Maria-Gléta, siège parlement… : Patrice Talon ferme les yeux sur ses crimes économiques

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrog…

Machines agricoles à Mari...

Création des classes sportives : une innovation saluée par tous les acteurs

Création des classes sportives : un…

Subdiviser le territoire ...

Mis aux arrêts de rigueur du capitaine Patrice Trèkpo : les forestiers s’indignent et appellent le peuple au secours

Mis aux arrêts de rigueur du capita…

La situation qui prévaut ...

Sécurité privée au Bénin : rencontre de vérité entre Modeste Toboula et les promoteurs, ce jour

Sécurité privée au Bénin : rencontr…

Le préfet du littoral Mod...

Reprise des intox sur la limitation du mandat présidentiel : en 2013, rien n’opposait Yayi à Dossou

Reprise des intox sur la limitation…

 La cabale contre l’ancie...

Limogeage déguisé du magistrat Mardochée Kilanyossi : l’Unamab s’indigne et invite le gouvernement à rapporter immédiatement sa décision

Limogeage déguisé du magistrat Mard…

Le capitaine Patrice Trék...

Prev Next