Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Mise en œuvre des opérations portuaires : comment Olivier Boko et Bénin Control se substituent à la douane béninoise
Menu
RSS

Mise en œuvre des opérations portuaires : comment Olivier Boko et Bénin Control se substituent à la douane béninoise

Mise en œuvre des opérations portuaires : comment Olivier Boko et Bénin Control se substituent à la douane béninoise

Le Commandant Charles Sacca n'est en réalité aujourd'hui qu'un Directeur Général des Douanes "sur papier", un simple "exécutant" de Bénin Control SA. Et pour cause, il suffit de parcourir certains actes administratifs qui donnent en vérité à Olivier Boko ("ami et confident" du Président Talon, comme il l'avoue lui-même sur l’Ortb), Président du Conseil d'Administration de Bénin Control SA, plein pouvoir sur non seulement toute l'ensemble de l'administration douanière béninoise mais aussi l'ensemble de la plateforme portuaire.


En effet, le décret 2017 - 264 du 17 mai 2017 modifiant et complétant le décret PVI de 2011 qui, (1) en son article 7 (modifié), oblige toute personne désireuse d'importer une marchandise au Bénin "est tenue" de s'adresser à Bénin Control et non à la Douane pour qui Bénin Control SA n'est sensé pourtant être qu'un prestataire; (2) en son article 9 (modifié) qui donne plein pouvoir à Bénin Control SA et non à la Douane, pour fixer le lieu au cas où une inspection physique de la marchandise se ferait; (3) ou encore en son article 10 (modifié) (oui là aussi modifié) qui accorde à Bénin Control SA et non à la Douane béninoise, la prérogative d'émettre l'attestation de vérification documentaire (AVD) ou l'avis de refus d'attestation (ARA).  

L'arrêté interministériel Année 2017 n°028 portant fixation du barème des tarifs, taxes et redevances des prestations d'enlèvement des véhicules d'occasion en transit au port de Cotonou et aux frontières terrestres qui (1) donne à Bénin Control SA en son article 2, un total libre accès à tous les parcs de vente et de regroupement des véhicules d'occasion, (2) désigne, en son article 3, Bénin Control SA et non la Douane, comme étant la structure en charge du contrôle de la régularité des Bordereaux de frais Uniques (BFU) et des Bons À Sortir (BAS), dans le système informatique de la SEGUB (société privée) en plus et avant d'autoriser ou non la SPA (une autre société privée) à libérer le kit contenant la carte grise, la bande d'immatriculation, les bordereaux électroniques de suivi des cargaisons (BESC) et le laissez-passer. Pourquoi l'administration douanière est-elle, par exemple ici, considérée par Talon comme «incompétente» pour continuer à accomplir cette tâche de contrôle puisqu'elle le faisait déjà? Le rôle du prestataire n'est-il pas plutôt en réalité d'assister techniquement de manière "neutre" la Douane dans ses tâches régaliennes?

La note circulaire (sur le point d'être signée et ayant fait l'objet d'une fuite puisque circulant déjà dans les réseaux sociaux) émanant de la Direction Générale du Port Autonome de Cotonou, dans laquelle la Directrice Générale par intérim instruit, en son article 3, les manutentionnaires à ignorer les ciblages de conteneurs de l'Unité Mixte de Contrôle des Conteneurs (UMCC) tant que lesdits conteneurs ciblés n'auront pas été intégrés dans les procédures de Bénin Control SA et validés par Bénin Control SA, ignorant ici également l'existence de l'administration douanière béninoise.

 
À travers ces différents textes pris par l'administration Talon, on voit assez aisément que Bénin Control SA et par conséquent Olivier Boko son PCA et au passage, le plus proche collaborateur du Chef de l'Etat, est non seulement au cœur de toute la plateforme portuaire où aucune transaction ne peut désormais s'y faire sans l'aval d'Olivier Boko à travers Bénin Control SA et qui est aussi ainsi la toute nouvelle administration douanière du Bénin.

Il faut donc ici comprendre qu'en privatisant de la sorte la Douane béninoise, nos recettes douanières ne sont plus du tout sécurisées avec un tel niveau de conflit d'intérêt, puisqu’elles sont aujourd'hui totalement entre les mains d'Olivier Boko et de Bénin Control SA. Avec un tel schéma juridico-administratif et technique en place, Olivier Boko, "ami et confident" de Patrice Talon, pourra désormais allégrement déclarer à Patrice Talon, Président de la République et Chef de l'Etat et l'Administration publique, 30 ou 40 fcfa de recettes douanières lorsque les recettes sont en réalité de 100 fcfa. Et qui pour "contrôler" la véracité des chiffres? Celui là même qui les aura déclarés : Bénin Control SA et son PCA, Olivier Boko.

Vive la Rupture voulue par le peuple béninois !

 

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Nominations de greffiers en chef et d’assistants de greffiers en chef : le Syntrajab relève des irrégularités, violations et incohérences

Nominations de greffiers en chef et…

Déclaration du BDN/Syntra...

Enregistrement des marques suivant le protocole de Madrid : l’Anapi sensibilise les inventeurs béninois

Enregistrement des marques suivant …

L’Agence nationale de la ...

Privatisation sauvage, inhumaine et opaque des entreprises publiques : la Cstb dénonce la politique de tout privé et de l’Etat minimum de Talon

Privatisation sauvage, inhumaine et…

Les participants au 5ème ...

Exécution de contrats léonins par le Gouvernement du Bénin au profit de Bénin Control SA : la lettre du PLP à la DG du Fmi Christine Lagarde

Exécution de contrats léonins par l…

Le Parti pour la Libérati...

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrogènes, Icc services, machines agricoles, Maria-Gléta, siège parlement… : Patrice Talon ferme les yeux sur ses crimes économiques

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrog…

Machines agricoles à Mari...

Création des classes sportives : une innovation saluée par tous les acteurs

Création des classes sportives : un…

Subdiviser le territoire ...

Mis aux arrêts de rigueur du capitaine Patrice Trèkpo : les forestiers s’indignent et appellent le peuple au secours

Mis aux arrêts de rigueur du capita…

La situation qui prévaut ...

Sécurité privée au Bénin : rencontre de vérité entre Modeste Toboula et les promoteurs, ce jour

Sécurité privée au Bénin : rencontr…

Le préfet du littoral Mod...

Reprise des intox sur la limitation du mandat présidentiel : en 2013, rien n’opposait Yayi à Dossou

Reprise des intox sur la limitation…

 La cabale contre l’ancie...

Limogeage déguisé du magistrat Mardochée Kilanyossi : l’Unamab s’indigne et invite le gouvernement à rapporter immédiatement sa décision

Limogeage déguisé du magistrat Mard…

Le capitaine Patrice Trék...

Prev Next