Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Azatassou : «Ceux qui sont au pouvoir sont disqualifiés pour mener la lutte contre la corruption»
Menu
RSS

Azatassou : «Ceux qui sont au pouvoir sont disqualifiés pour mener la lutte contre la corruption»

Azatassou : «Ceux qui sont au pouvoir sont disqualifiés pour mener la lutte contre la corruption»

Eugène Azatassou, Coordonnateur national des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) était l’invité de l’émission dominicale ‘’Zone Franche’’ de la chaine privée Canal 3. Avec les confrères Naguib Allagbé e Issifou, l’invité a fait le tour d’horizon de l’actualité sociopolitique nationale

Les 16 mois de la gouvernance Talon, la question des audits sous la rupture, le bilan de la tournée de la Coordination nationale des Fcbe dans les douze (12) départements du Bénin, la révocation de Léhady Soglo. Ce sont là, entre autres, les sujets développés au cours de l’émission par le Coordonnateur national Eugène Azatassou. D’entrée de jeu, Eugène Azatassou a d’abord clarifié quele tournant de Mars 2016 ne constitue pas pour l’alliance Fcbe forcément une descente aux enfers mais cela fait plutôt partie de la norme. La tournée de remobilisation des militants initiée dans les 12 départements du Bénin en préparation au congrès national de l’alliance a été un succès franc, a-t-il indiqué, car la mobilisation des militants a été au-delà des attentes de la Coordination nationale. L’objectif était de consulter la base avant le congrès national de l’alliance qui va décider de la nouvelle orientation des Cauris. S’agissant de la gouvernance Talon, il pense qu’elle est basée sur les intérêts personnels au détriment de l’intérêt général. «…L’économie est prise en otage par un petit groupe d’individus, un clan…», a-t-il fait savoir. L’invité va plus loin et souligne que c’est une gouvernance autocratique. Laquelle est entrain d’effacer la conférence des forces vives de la nationale de février 1990. «Il vaut mieux constater ces choses-là vite plutôt que de se réveiller ligoté. On cherche ce qu’il faut vous reprocher, on vous prend et vous n’avez pas le loisir de répondre. On vous embarque et ça va s’accélérer si on ne dénonce pas. On est de plein pied dans l’autocratie qu’on a vécu au temps du Prpb. Le pouvoir de la rupture doit changer de méthode sinon il est entrain d’effacer la conférence nationale», a-t-il souligné.

Audits  et révocation de Léhady Soglo…

La manière dont les audits sont menés sous la rupture n’est pas du goût de Eugène Azatassou qui estime que les règles élémentaires en matière d’audits ne sont du tout pas respectées. «…On cible des noms au départ et c’est par rapport à ces noms qu’on va chercher les conclusions et on se met à vilipender. On ne fait pas l’audit pour détruire quelqu’un mais plutôt pour faire développer, avancer la structure. L’audit doit être servi à améliorer la performance au niveau de la structure» a-t-il dit. Il dénonce un audit sélectif dont l’objectif est de réduire au silence les opposants au régime de la rupture. «Quand vous êtes rupturiens "bon teint", ou si vous décidez d'appartenir à la rupture, vous n'avez pas de problèmes. Le concours au niveau de la Cnss par exemple. Quant aux autres, il faut les vilipender…», a dénoncé l’invité pour qui, ce qui se fait aujourd’hui n’est nullement la lutte contre la mauvaise gouvernance. Il révèle plutôt l’instrumentalisation de  la lutte contre la corruption pour faire taire les opposants. Il persiste et signe que le gouvernement de la rupture est disqualifié pour mener la lutte contre  la corruption. «Ceux-là qui sont au pouvoir sont disqualifiés pour mener la lutte contre la corruption et la mal gouvernance», a insisté Eugène Azatassou. Il n’a pas occulté la révocation de l’ancien Maire de la ville de Cotonou, Léhady Soglo. A ce niveau, l’hommea notéle non-respect des textes qui régissent la décentralisation au Bénin et l’acharnement contre la personne de Léhady Soglo. «Si on regarde tout ce qui est fait au niveau des maires, on veut écraser les opposants et on instrumentalise le droit pour y arriver. Quand ça se passe comme ça dans un pays, on n’est plus en démocratie», s’est-il indigné tout en invitant le régime de la rupture à corriger le tir et surtout à placer l’homme au cœur du développement. «La particularité chez nous Fcbe parlant de notre philosophie, est que nous plaçons l'homme au cœur du développement», a conclu l’invité.

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Nominations de greffiers en chef et d’assistants de greffiers en chef : le Syntrajab relève des irrégularités, violations et incohérences

Nominations de greffiers en chef et…

Déclaration du BDN/Syntra...

Enregistrement des marques suivant le protocole de Madrid : l’Anapi sensibilise les inventeurs béninois

Enregistrement des marques suivant …

L’Agence nationale de la ...

Privatisation sauvage, inhumaine et opaque des entreprises publiques : la Cstb dénonce la politique de tout privé et de l’Etat minimum de Talon

Privatisation sauvage, inhumaine et…

Les participants au 5ème ...

Exécution de contrats léonins par le Gouvernement du Bénin au profit de Bénin Control SA : la lettre du PLP à la DG du Fmi Christine Lagarde

Exécution de contrats léonins par l…

Le Parti pour la Libérati...

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrogènes, Icc services, machines agricoles, Maria-Gléta, siège parlement… : Patrice Talon ferme les yeux sur ses crimes économiques

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrog…

Machines agricoles à Mari...

Création des classes sportives : une innovation saluée par tous les acteurs

Création des classes sportives : un…

Subdiviser le territoire ...

Mis aux arrêts de rigueur du capitaine Patrice Trèkpo : les forestiers s’indignent et appellent le peuple au secours

Mis aux arrêts de rigueur du capita…

La situation qui prévaut ...

Sécurité privée au Bénin : rencontre de vérité entre Modeste Toboula et les promoteurs, ce jour

Sécurité privée au Bénin : rencontr…

Le préfet du littoral Mod...

Reprise des intox sur la limitation du mandat présidentiel : en 2013, rien n’opposait Yayi à Dossou

Reprise des intox sur la limitation…

 La cabale contre l’ancie...

Limogeage déguisé du magistrat Mardochée Kilanyossi : l’Unamab s’indigne et invite le gouvernement à rapporter immédiatement sa décision

Limogeage déguisé du magistrat Mard…

Le capitaine Patrice Trék...

Prev Next