Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Prétendus audits de la filière coton réalisés par des cabinets de copains : une fiction digne d'une télénovela
Menu
RSS

Prétendus audits de la filière coton réalisés par des cabinets de copains : une fiction digne d'une télénovela

Prétendus audits de la filière coton réalisés par des cabinets de copains : une fiction digne d'une télénovela

Les résultats des prétendus audits de la filière coton, de la Sonapra et de la Caia constituent une véritable fiction digne d’une télénovela. Les accusations sont une fiction au scénario de télénovela. Il s'agit d'une attaque injurieuse et infamante à la dignité personnelle des personnes mises en cause sans les avoir écoutées, destinée à distraire les Béninois et à les détourner de l’état de santé préoccupant du chef de l’Etat et de la mal gouvernance du pays. Aucune preuve concrète n’a été exhibée. La cabale lancée par le Gouvernement contre les opposants patriotes est une absurdité.

«Ce qui permet à un président d’être réélu avec assurance, ce qui assure la réélection d’un président, ce n’est pas seulement son résultat, c’est la manière dont il tient les grands électeurs, c’est la manière dont il tient tout le monde, c’est la manière dont personne n’est capable de lui tenir tête, d’être compétiteur en face de lui. Quand vous n’avez pas de compétiteurs, vous allez beau être mauvais mais vous serez réélu». Patrice Talon a tenu ces propos sur la télévision nationale. Propos d’un homme d’affaires devenu président de la République.

Pour rester fidèle à cette ligne, à cette philosophie, le chef de l’Etat utilise tous les moyens, même les plus sauvages, pour régler ses comptes avec ses adversaires. «Vous êtes avec lui ou vous êtes contre lui et là il vous écrase», reconnaissent ses laudateurs sur les réseaux sociaux.

Les agissements du chef de l’Etat depuis le 06 avril 2016 montrent clairement qu’il a plus lu Le Prince de Machiavel que la constitution de son pays qu’il a tenté récemment d’égorger avec la corruption, la terreur, la rage et la ruse.

L’arme de Patrice Talon et sa cour n’a pas changé : intimidation et menaces d’emprisonnement à travers des audits ciblés et des campagnes de dénigrement sur les réseaux sociaux. Ceux qui osent résister à la pression sont voués aux gémonies et font l’objet de tous les complots vicieux.

C’est un secret de polichinelle que l’ancien Ministre d’Etat chargé de l’économie et des finances, Komi Koutché, n’est pas un majordome de la Marina. Il a la tête sur les épaules. Idem pour son collègue Valentin Djènontin, ancien ministre de la justice. L’ancien Directeur Général de la Sonapra se retrouve aussi dans le lot des «ennemis» à pulvériser avant les prochaines législatives, car ils dérangent, ils gênent. Komi, Djènontin, Bako et consorts sont donc dans le collimateur de Patrice Talon. Il veut les punir. Car ils ne lui ont pas fait allégeance comme la plupart de leurs anciens collègues. Le morceau est bien choisi pour les livrer à la vindicte populaire, en pâture.

En réalité, le rejet du projet de la révision constitutionnelle continue de faire très mal à Patrice Talon et à son Gouvernement. Tous ceux qui y ont contribué doivent en payer le prix. Le ministre de la justice, Joseph Djogbénou, avait prévenu : «nous ferons désormais la politique avec la ruse et la rage». La chasse aux sorcières a commencé.

Le peuple attend des réalisations tangibles pour sortir de la misère, du chômage, de la précarité, du délestage, de l’insécurité… Mais le Gouvernement lui sert un plat de ruse et de rage. Un prétendu audit de la Sonapra est agité actuellement pour tenter d’aveugler les Béninois, les distraire, détourner leur attention sur les sujets essentiels de la République.

Pour faire oublier un sujet, il faut en créer d’autres. Patrice Talon est vraiment un homme rusé. Il sait occuper les Béninois qui n’ont pas encore compris ses méthodes de gouvernance.

La lutte contre l’impunité n’est pas synonyme d’intrigues politiques, de règlement de compte ou d’acharnement.

Comment peut-on auditer la Sonapra et impliquer certains ministres et écarter d’autres comme ceux de l’agriculture ? On va chercher, par exemple, un ministre des finances (Komi Koutché), dont la partition ne se limite qu’à l’exécution des décisions du conseil des ministres, du président du comité interministériel (Valentin Djènontin) dont la partition ne se limite qu’au suivi des décisions. Mieux, d’autres ministres comme Jonas Gbian des finances, récemment nommé par Talon à la commission de l’Uemoa, et Fatouma Amadou Djibril de l’agriculture ayant précédé Djènontin à la tête du comité interministériel ne sont pas cités alors que l’audit a concerné les années pendant lesquelles ils étaient en fonctions. Le comble, les ministres et autres responsables cités n’ont jamais été écoutés par les auditeurs. Et pendant ce temps, le régime blanchit ses proches.

Le Secrétaire général de la présidence de la République, Pascal I. Koupaki, est-il à l’aise aujourd’hui dans sa peau ? Quel rôle n’a-t-il pas joué sous l’ancien régime ? Son nom se retrouve dans tous les dossiers à polémique de la République. Et pourtant, c’est lui qui vient présenter le compte rendu des conseils des ministres. Si le ridicule pouvait tuer.

En tout cas, utiliser des audits pour combattre ses adversaires est un poisson pour la démocratie. Le pouvoir responsable est dans l’action. Le régime qui est dans la réaction quotidienne montre sa faiblesse. Le Bénin coulera encore plus.

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Actualisation du Plan de contingence de la commune de Cotonou : la Mairie de Cotonou anticipe la gestion des risques et catastrophes naturels

Actualisation du Plan de contingenc…

Face à l’ampleur et l’int...

Déstabilisation des partis politiques : Léonce Houngbadji accuse la «Rupture»

Déstabilisation des partis politiqu…

Invité ce mardi 04 juille...

Vérification des résultats du Bepc 2017 : une enquête indépendante s'impose

Vérification des résultats du Bepc …

50,56 %. C’est le taux de...

Budget 2017 irréaliste et Pag 2016-2021 irréalisable : les Pta des ministères toujours dans les placards

Budget 2017 irréaliste et Pag 2016-…

2010 milliards de F Cfa. ...

Veille citoyenne au Bénin : Alcrer est-elle devenue un organe de propagande du gouvernement ?

Veille citoyenne au Bénin : Alcrer …

Depuis le 06 avril 2016, ...

Sanctions contre Mtn, Glo et Moov : l’Arcep opère dans l’illégalité absolue

Sanctions contre Mtn, Glo et Moov :…

Les condamnations de l’Au...

Deuil à l’UAC : Ibrahim Salami rend hommage à l’agrégé Amoussouga

Deuil à l’UAC : Ibrahim Salami rend…

Message de compassion de ...

Financement du budget 2017 et du Pag : incapacité confirmée du gouvernement à mobiliser les ressources

Financement du budget 2017 et du Pa…

Le Ministre d'Etat chargé...

Pvi : la preuve que Talon homme d’affaires est toujours en relation d’affaires avec l’Etat béninois qu’il dirige

Pvi : la preuve que Talon homme d’a…

Les preuves ne manquent p...

29ème sommet ordinaire des Chefs d’Etat de l’UA : Talon encore absent en Ethiopie, le Bénin isolé

29ème sommet ordinaire des Chefs d’…

Le chef de l’Etat béninoi...

Prev Next