Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Vertigineux salaires des préfets : l’indignation du magistrat Michel Adjaka
Menu
RSS

Vertigineux salaires des préfets : l’indignation du magistrat Michel Adjaka

Vertigineux salaires des préfets : l’indignation du magistrat Michel Adjaka

Le président de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) s’indigne contre la hausse exagérée des salaires et avantages des préfets, secrétaires Généraux et chargés de missions de départements. Dans un post sur son compte facebook, le magistrat Michel Adjaka n’est pas allé par quatre chemins pour dénoncer la décision du gouvernement. «Il y a injustice. Il y a deux poids, deux mesures. En effet, au moment où le président de la République nous demande de serrer correctement la ceinture pour manger dans deux ans, il a, suivant décret n°042 du 25 janvier 2017, octroyé aux préfets la bagatelle somme de cinq millions (5 000 000) par mois comme salaire», s’est-il offusqué. Avec un tel salaire, les préfets gagnent mieux que leur ministre de tutelle. En multipliant par 20 au moins le salaire des préfets, le président de la République doit s'attendre à améliorer dans la même proportion le salaire des agents publics et les conditions de vie et de travail des autres compatriotes. Sinon, il y a discrimination. A l'antipode de ce traitement exceptionnel injustement accordé aux préfets, il nous est demandé de faire des sacrifices inhumains, pire de payer des charges fiscales difficilement supportables. Alors que les travailleurs ont de sérieux ennuis à faire face aux problèmes de survie, on constate que l'administration publique est réduite à payer, sans contrepartie perceptible, des salaires exorbitants à des privilégiés. Une telle pratique est inique. Mais rien ne m'étonne. On a tout compris», a martelé Michel Adjaka.

Au nom de la bonne gouvernance, il estime que le gouvernement ferait mieux de publier la rémunération du président de la République, des ministres et autres responsables politiques.
«Le sacrifice bien ordonné commence par les salaires politiques», a-t-il souhaité. «Pourquoi nous demande-t-on de serrer une ceinture que nous n'avons pas ?», s’est-il demandé.

 

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Actualisation du Plan de contingence de la commune de Cotonou : la Mairie de Cotonou anticipe la gestion des risques et catastrophes naturels

Actualisation du Plan de contingenc…

Face à l’ampleur et l’int...

Déstabilisation des partis politiques : Léonce Houngbadji accuse la «Rupture»

Déstabilisation des partis politiqu…

Invité ce mardi 04 juille...

Vérification des résultats du Bepc 2017 : une enquête indépendante s'impose

Vérification des résultats du Bepc …

50,56 %. C’est le taux de...

Budget 2017 irréaliste et Pag 2016-2021 irréalisable : les Pta des ministères toujours dans les placards

Budget 2017 irréaliste et Pag 2016-…

2010 milliards de F Cfa. ...

Veille citoyenne au Bénin : Alcrer est-elle devenue un organe de propagande du gouvernement ?

Veille citoyenne au Bénin : Alcrer …

Depuis le 06 avril 2016, ...

Sanctions contre Mtn, Glo et Moov : l’Arcep opère dans l’illégalité absolue

Sanctions contre Mtn, Glo et Moov :…

Les condamnations de l’Au...

Deuil à l’UAC : Ibrahim Salami rend hommage à l’agrégé Amoussouga

Deuil à l’UAC : Ibrahim Salami rend…

Message de compassion de ...

Financement du budget 2017 et du Pag : incapacité confirmée du gouvernement à mobiliser les ressources

Financement du budget 2017 et du Pa…

Le Ministre d'Etat chargé...

Pvi : la preuve que Talon homme d’affaires est toujours en relation d’affaires avec l’Etat béninois qu’il dirige

Pvi : la preuve que Talon homme d’a…

Les preuves ne manquent p...

29ème sommet ordinaire des Chefs d’Etat de l’UA : Talon encore absent en Ethiopie, le Bénin isolé

29ème sommet ordinaire des Chefs d’…

Le chef de l’Etat béninoi...

Prev Next