Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Rupture de dialogue entre le gouvernement et les centrales : les clarifications de Paul Essè Iko de la Cstb
Menu
RSS

Rupture de dialogue entre le gouvernement et les centrales : les clarifications de Paul Essè Iko de la Cstb

Rupture de dialogue entre le gouvernement et les centrales : les clarifications de Paul Essè Iko de la Cstb

Communiqué de la CSTB aux travailleurs et au peuple

 

C’est sur un fond de mécontentement général et d’un ras-le-bol que toutes les Confédérations syndicales des travailleurs  ont vidé la salle de conférence de l’INFOSEC cet après-midi, laissant la délégation gouvernementale de six ministres conduite par le ministre d’Etat Abdoulaye BIO TCHANE. De quoi s’agit-il ? C’est depuis le 13 avril 2017  qu’a été ouverte la 1ère session ordinaire de la Commission Nationale de Concertation et de Négociations Collectives Gouvernement/Confédérations Syndicales autour d’un projet d’ordre du jour qui ne prenait curieusement pas en compte les différentes revendications des travailleurs des ministères en grève notamment ceux de la santé, du développement rural et de l’éducation. Il a fallu que les Secrétaires Généraux des Confédérations réagissent avant que ces points et d’autres revendications ne soient inscrits à l’ordre du jour. Cette rencontre s’est essentiellement consacrée à l’adoption de l’ordre du jour.

Ce n’est qu’au 21 avril 2017, soit une semaine après que la commission a démarré l’examen les différents points de revendications en commençant par ceux relatifs à l’éducation où sur 21 points présentés par le gouvernement, dix (10) ont été examinés sans qu’aucune solution sérieuse ne soit trouvée. Malgré l’urgence des problèmes, il a fallu attendre le 31 mai, soit, près d’un mois et demi pour la poursuite de la session de négociation qui devrait durer cinq (05) jours.

Pendant ce temps le gouvernement poursuit allègrement ses réformes consistant à liquider de façon systématique tous les services publics. Citons quelques exemples :

1- l’affermage des parcs W, Pendjari et des hôpitaux de zone de Djougou, Covè et de Ouinhi;

2- la mise en concession de la SBEE ;

3- la privatisation du garage centrale de l’Etat pompeusement appelée leasing;

4- la fermeture des universités publiques et l’élévation des frais d’inscription dans des facultés et écoles;

5- la suppression de la subvention des frais d’écolage pour les élèves filles à partir des classes de seconde;

6- le déguerpissement des petits commerçants et artisans.

7- l’instauration des examens nationaux aux étudiants des universités privées en violation des règles du CAMES et du LMD tant prônés par le gouvernement lui-même;

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est la décision de mettre le CNHU en concession c’est-à-dire, privatiser le Centre Hospitalier et Universitaire de Cotonou.

Tout un pan d’activités de l’ASECNA est arraché par le gouvernement pour être confié à un privé.

Tout cela se fait au mépris de l’avis des travailleurs des secteurs concernés et des confédérations syndicales qui ne cessent d’élever des protestations. Il ressort de ce qui précède que le gouvernement de Patrice TALON veut vendre tout le pays et mettre tout le peuple dans la misère et à genoux. Alors les séances de négociations qu’il convoque ne sont rien d’autre qu’une ruse et un mépris des travailleurs et du peuple dont la misère s‘aggrave tous les jours. Ce n’est que du dilatoire.

C’est pourquoi les confédérations syndicales ont unanimement décidé de boycotter la séance de négociations de ce mercredi 31 mai 2017 pour :

1- protester contre le comportement inhumain et autocratique de Patrice Talon;

2- exiger l’arrêt des privatisations au développement rural, à la santé et dans tous les secteurs;

3- le retour des sociétés privatisées dans le giron de l’Etat et la réhabilitation des travailleurs licenciés.

4- la satisfaction des revendications des travailleurs, tous secteurs confondus;

La CSTB invite tous les travailleurs et le peuple à se lever comme un seul homme pour sauver le pays en danger, car :

Trop c’est trop ! Ca suffit ! Nous en avons marre ! Il nous faut agir!

 

Le Secrétaire Général

 

Paul Essè IKO

4 Commentaires

  • Jasonphove
    Jasonphove lundi 24 juillet 2017 03:29 Lien vers le commentaire

    take both cialis and viagra together
    viagra for sale cheap
    reputable online pharmacy for viagra
    cheap viagra from canada
    viagra where to buy in ireland

    Rapporter
  • Jasonphove
    Jasonphove lundi 24 juillet 2017 02:14 Lien vers le commentaire

    viagra sales online uk
    viagra for sale cheap
    einnahme viagra 50 mg
    cheap viagra from canada
    does generic viagra look like

    Rapporter
  • Bookermuh
    Bookermuh dimanche 23 juillet 2017 10:25 Lien vers le commentaire

    can you buy viagra in germany
    viagra coupon
    viagra pills in mumbai
    viagra pills
    old can you get viagra

    Rapporter
  • DavidNix
    DavidNix samedi 22 juillet 2017 21:08 Lien vers le commentaire

    can you buy kamagra in the uk
    cheap kamagra
    kamagra sildenafil 100mg
    kamagra oral jelly
    kamagra oral jelly buy

    Rapporter

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Election du nouveau Maire de Ouidah : une nouvelle session convoquée pour demain

Election du nouveau Maire de Ouidah…

Par un arrêté en date du ...

Vulgarisation tous azimuts du Pag : le Gradem dénonce «un gâchis sans aucun impact en termes de développement»

Vulgarisation tous azimuts du Pag :…

La propagande indescripti...

Création de la police républicaine : une bombe à retardement, Talon doit rebrousser chemin

Création de la police républicaine …

Depuis l’avènement du nou...

Promotion du chômage au Bénin : le gouvernement suspend le recrutement et l’emploi des enseignants vacataires

Promotion du chômage au Bénin : le …

Le gouvernement de la rup...

Projet Canal Olympia Wologuèdè : Léhady Soglo s’assure du bon déroulement des travaux

Projet Canal Olympia Wologuèdè : Lé…

L’Association des Anciens...

Mandela Day 2017 : les jeunes leaders du Bénin organisent une campagne de Salubrité

Mandela Day 2017 : les jeunes leade…

L’Association des Anciens...

Dilapidation des fonds publics dans la vulgarisation du PAG : le PLP invite le gouvernement à se concentrer sur les priorités des Béninois

Dilapidation des fonds publics dans…

Le 22 juillet dernier, un...

Propagande du gouvernement pour endormir les Béninois : les cantines scolaires ne sont pas une nouvelle mesure de Talon

Propagande du gouvernement pour end…

Le projet de relance des ...

Actualisation du Plan de contingence de la commune de Cotonou : la Mairie de Cotonou anticipe la gestion des risques et catastrophes naturels

Actualisation du Plan de contingenc…

Face à l’ampleur et l’int...

Déstabilisation des partis politiques : Léonce Houngbadji accuse la «Rupture»

Déstabilisation des partis politiqu…

Invité ce mardi 04 juille...

Prev Next