Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Bloc de la Majorité Parlementaire : Houndété, le grand absent, Talon va trahir les 59 députés
Menu
RSS

Bloc de la Majorité Parlementaire : Houndété, le grand absent, Talon va trahir les 59 députés

Bloc de la Majorité Parlementaire : Houndété, le grand absent, Talon va trahir les 59 députés

Suite au rejet du projet de loi sur la révision de la Constitution et de la cassure du groupe parlementaire présidé par Mathurin Coffi Nago, 59 des 60 députés ayant voté en faveur de l’examen de ce projet de loi viennent de créer le Bloc de la Majorité Parlementaire. Le député Eric Houndété est le grand absent dans ce bloc.

Pour des observateurs avertis des débats parlementaires, la création de ce blocest une «véritable connerie». «À quand un bloc politique en faveur du PAG? À quand un bloc politique en faveur de la fourniture d'eau potable dans les Collines, le Borgou, l'Alibori, la Donga et l'Atacora? À quand un bloc politique en faveur de la prise en charge systématique de l'inconnu aux urgences du CNHU?», se sont-ils demandés. Comme pour dire que la classe politique nationale est toujours prise en otage et ne défend que ses intérêts au détriment de ceux des populations méprisées au quotidien. «Je veux juste comprendre et émettre un avis. Excusez-moi. Mais ce n'est qu'un commentaire. Dans le Règlement Intérieur de l'Assemblée Nationale, il n'y a pas Bloc politique mais Groupe parlementaire. Que veut-on dire ? Quel peut être l'existence juridique d’un bloc politique face à un groupe parlement qui a des attributions claires avec une autonomie claire ? N'est-ce pas encore une manière de tromper lorsque dans un vote, les groupes parlementaires membres de ce bloc évoqueront question d'autonomie suite aux échecs des négociations sur les enjeux et intérêts de la loi en jeu ? Nous avons déjà vu dans ce parlement. Si c'est vraiment pour soutenir le pouvoir, le bloc des 59 n'ont qu'à se mettre en groupe parlementaire. Mais ils ne le feront pas car ils ne vont jamais s'entendre à cause des avantages octroyés au président de groupe parlementaire que l'on constitue qu'avec 9 députés. Vivement que demain qu'on ne nous dise pas que les groupes parlementaires membres de ce bloc sont autonomes en votant différemment. Attendons alors pour voir. En tout cas si cela se passe, ce serait tout simplement triste», fait observer un haut juriste sur les réseaux sociaux.

 

Déclaration du Bloc de la Majorité Parlementaire

 

 

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale;

Chers collègues Députés;

Depuis l’historique Conférence des Forces Vives de la Nation de Février 1990 qui a rendu sa fierté à notre pays, les béninoises et béninois restent viscéralement attachés à leur patrimoine politique commun qui a permis d’instaurer des valeurs de démocratie pluraliste, de liberté et de paix, facteurs indispensables pour un développement durable et équilibré.

Après plus d’un quart de siècle d’expérimentation de la loi fondamentale dont notre peuple s’est souverainement doté au lendemain de cette conférence nationale, la pratique démocratique a révélé la stabilité des institutions en mettant toutefois en exergue la fragilité de leur équilibre ainsi que les limites de certaines dispositions constitutionnelles.

Au fil des années d’exercice du pouvoir, les acteurs politiques se sont convaincus de la nécessité de réviser la constitution du 11 décembre 1990.

 Le 15 mars 2017, le Chef de l’Etat Patrice TALON, élu Président de la République sur la base de son engagement à mettre en œuvre des réformes politiques, institutionnelles, économiques et administratives, a soumis  à l’Assemblée Nationale un projet de loi portant révision de la constitution du 11 décembre 1990.

Après un long débat, l’Assemblée Nationale, par 60 voix pour le projet, 22 voix contre et une abstention n’a pas pu prendre en considération le projet de loi faute d’avoir atteint la majorité qualifiée requise par l’article 154 de la Constitution.

Conscients qu’il s’agit là pour notre pays, pour le peuple et pour la démocratie béninoise d’une occasion manquée, et qu’il devient en conséquence impérieux d’organiser et de stabiliser une majorité parlementaire pour soutenir véritablement le Gouvernement dans ses différentes actions, nous, députés soussignés, décidons désormais de prendre nos responsabilités devant le peuple, pour mieux nous organiser afin d’accompagner le Président de la République dans sa volonté d’œuvrer inlassablement pour la mise en œuvre et la réussite du Programme d’Actions du Gouvernement et la réalisation efficace des principaux objectifs de démocratie, d’unité nationale et de développement.

Le Programme d’Actions  du Gouvernement 2016-2021 en  particulier est porteur d’espérance pour faire de notre pays un espace de développement durable et inclusif, de dynamisme économique et de progrès social.

Donnant suite à nos échanges avec le Gouvernement et parvenus à une convergence de vues et à des engagements partagés, nous affirmons qu’à travers des réformes appropriées aux plans politique, institutionnel, économique et social, à travers une démarche pédagogique et inclusive, notre pays peut relever les défis de l’emploi, du bien-être social et du développement harmonieux et équilibré.

Au regard de tout ce qui précède, nous, Députés signataires de cette déclaration fondatrice, avons décidé en toute liberté et en toute conscience, de former le Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP) qui a pour vocation de soutenir résolument le Gouvernement du Président Patrice TALON dans la mise en œuvre de sa politique de développement au service et au bénéfice du peuple béninois.

Le Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP) reste ouvert à tout député partageant les mêmes idéaux, la même vision et soucieux d’œuvrer pour la réussite du Président Patrice TALON et de son Gouvernement.

Vive la Démocratie;

Vive la République;

Longue vie au Bloc de la Majorité Parlementaire.

 

Liste des 59 députés du Bloc de la Majorité Parlementaire

 

  1.   ABIMBOLA Jean-Michel
  2.   ALLADATIN Orden
  3.   ADOMAHOU Jérémie
  4.   AGBELESSESSI C. Alexis
  5.   AGBODJETE H. Justin
  6.   AGONKAN Gildas Habib
  7.   AGOUA Edmond
  8.   AGUEMON Badirou
  9.   AHIVOHOZIN Norbert
  10.               AHONOUKOUN Tossou Marcellin
  11.               AHOUANVOEBLA Augustin
  12.               AKE Natondé
  13.               AKISSOE Houédougbé Noël
  14.               AKOTEGNON Raphaël
  15.               AMOUSSOU A. M. Bruno
  16.               BAGOUDOU Z. Adam
  17.               BAKO ARIFARI Nassirou
  18.               BAGANA Gilbert
  19.               CHABI KATOTCHA Maurice
  20.               DAGNIHO Rosine
  21.               DEGBEY Kuadjo Jocelyn
  22.               DEGLA A. Benoît
  23.               DJIMA K. Adolphe
  24.               DONWAHOUE Yétonvè Janvier
  25.               ESSOU Noudokpo Pascal
  26.               GBADAMASSI Rachidi
  27.               GBAHOUNGBA David
  28.               GBAMIGBADE Joseph
  29.               GBENONCHI Gerard
  30.               GBENOU Paulin
  31.               GBIAN Robert
  32.               GOUNOU Salifou Abdoulaye
  33.               HOUANGNI Parfait
  34.               HOUDE Aditi Valentin
  35.               HOUDEGBE Octave Cossi
  36.               HOUNGBEDJI Adrien
  37.               HOUNGNIBO Lucien
  38.               IDJI Kolawolé
  39.               KASSA D. Barthélémy
  40.               KATE Sabaï
  41.               KORA GOUNOU Zimé
  42.               NAGO Coffi Mathurin
  43.               NOBIME Agbodranfo C. Patrice
  44.               N’OUEMOU Domitien
  45.               OKOUNDE Jean Eudes Kotchikpa
  46.               OKOUNLOLA Biaou Akambi
  47.               PADONOU Corneille
  48.               PRUDENCIO Claudine
  49.               SADO Nazaire
  50.               SANNI Yibatou épse GLELE
  51.               SOSSOU Dakpè
  52.               TCHOBO Valère
  53.               TOGNI Cyprien
  54.               VLAVONOU Louis
  55.               YAHOUEDEOU François Janvier
  56.               YEHOUETOME Boniface
  57.               YOUSSOUFOU A. Bida N.
  58.               ZINSOU Edmond
  59.               ZOUMAROU W. B. Mamoudou

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Nominations de greffiers en chef et d’assistants de greffiers en chef : le Syntrajab relève des irrégularités, violations et incohérences

Nominations de greffiers en chef et…

Déclaration du BDN/Syntra...

Enregistrement des marques suivant le protocole de Madrid : l’Anapi sensibilise les inventeurs béninois

Enregistrement des marques suivant …

L’Agence nationale de la ...

Privatisation sauvage, inhumaine et opaque des entreprises publiques : la Cstb dénonce la politique de tout privé et de l’Etat minimum de Talon

Privatisation sauvage, inhumaine et…

Les participants au 5ème ...

Exécution de contrats léonins par le Gouvernement du Bénin au profit de Bénin Control SA : la lettre du PLP à la DG du Fmi Christine Lagarde

Exécution de contrats léonins par l…

Le Parti pour la Libérati...

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrogènes, Icc services, machines agricoles, Maria-Gléta, siège parlement… : Patrice Talon ferme les yeux sur ses crimes économiques

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrog…

Machines agricoles à Mari...

Création des classes sportives : une innovation saluée par tous les acteurs

Création des classes sportives : un…

Subdiviser le territoire ...

Mis aux arrêts de rigueur du capitaine Patrice Trèkpo : les forestiers s’indignent et appellent le peuple au secours

Mis aux arrêts de rigueur du capita…

La situation qui prévaut ...

Sécurité privée au Bénin : rencontre de vérité entre Modeste Toboula et les promoteurs, ce jour

Sécurité privée au Bénin : rencontr…

Le préfet du littoral Mod...

Reprise des intox sur la limitation du mandat présidentiel : en 2013, rien n’opposait Yayi à Dossou

Reprise des intox sur la limitation…

 La cabale contre l’ancie...

Limogeage déguisé du magistrat Mardochée Kilanyossi : l’Unamab s’indigne et invite le gouvernement à rapporter immédiatement sa décision

Limogeage déguisé du magistrat Mard…

Le capitaine Patrice Trék...

Prev Next