Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Liquidation opaque de la Sonapra : plus de 300 agents licenciés, Talon continue de traquer les pauvres
Menu
RSS

Liquidation opaque de la Sonapra : plus de 300 agents licenciés, Talon continue de traquer les pauvres

Liquidation opaque de la Sonapra : plus de 300 agents licenciés, Talon continue de traquer les pauvres

Sous la «Rupture», les travailleurs n’ont pas la paix. Dans l’administration publique, notamment, ils sont persécutés et licenciés, à la simple volonté du chef de l’Etat. Plus de 300 agents de la Société Nationale pour la Promotion Agricole (Sonapra) viennent d’être renvoyés au chômage. Le personnel a été collectivement licencié. Le liquidateur de la Sonapra a déjà notifié la rupture de contrat de travail à tous les agents. «Dans le cadre du processus de liquidation de la Société Nationale pour la Promotion Agricole (SONAPRA) décidée par le gouvernement en Conseil des Ministres du 30 novembre 2016 et après l'accomplissement des formalités nécessaires au Ministère du Travail, de la Fonction Publique et des Affaires Sociales, la Direction Générale du Travail a délivré par lettre N°197/MTFPAS/DGT/DRP/SMI du 27 Avril 2017 son avis de non objection pour le licenciement collectif du personnel pour #motif économique. Dans ce cadre, je vous notifie en respect de l'article 49, alinéa 1 du Code du Travail, la rupture du contrat de travail à #durée indéterminée qui vous lie à la SONAPRA pour compter du 05 Mai 2017. Vos droits de licenciement et à congés seront calculés sous le contrôle de l'Inspection du travail et vous seront versés incessamment», notifie Armand Fandohan.

Le chef de l’Etat, face aux partenaires sociaux à la Marina, avait pris le ferme engagement, dans le cadre de la liquidation de certaines sociétés et offices d’Etat, de préserver les emplois des travailleurs. La notification de la rupture de contrat de travail est une preuve supplémentaire qui montre qu’il n’est pas un homme de parole. Plus de 300 agents dans les rues, en pleine morosité économique, il faut être vraiment un gouvernement affameur pour le faire. Il lutte contre les pauvres au lieu de combattre la pauvreté.

9 Commentaires

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Election du nouveau Maire de Ouidah : une nouvelle session convoquée pour demain

Election du nouveau Maire de Ouidah…

Par un arrêté en date du ...

Vulgarisation tous azimuts du Pag : le Gradem dénonce «un gâchis sans aucun impact en termes de développement»

Vulgarisation tous azimuts du Pag :…

La propagande indescripti...

Création de la police républicaine : une bombe à retardement, Talon doit rebrousser chemin

Création de la police républicaine …

Depuis l’avènement du nou...

Promotion du chômage au Bénin : le gouvernement suspend le recrutement et l’emploi des enseignants vacataires

Promotion du chômage au Bénin : le …

Le gouvernement de la rup...

Projet Canal Olympia Wologuèdè : Léhady Soglo s’assure du bon déroulement des travaux

Projet Canal Olympia Wologuèdè : Lé…

L’Association des Anciens...

Mandela Day 2017 : les jeunes leaders du Bénin organisent une campagne de Salubrité

Mandela Day 2017 : les jeunes leade…

L’Association des Anciens...

Dilapidation des fonds publics dans la vulgarisation du PAG : le PLP invite le gouvernement à se concentrer sur les priorités des Béninois

Dilapidation des fonds publics dans…

Le 22 juillet dernier, un...

Propagande du gouvernement pour endormir les Béninois : les cantines scolaires ne sont pas une nouvelle mesure de Talon

Propagande du gouvernement pour end…

Le projet de relance des ...

Actualisation du Plan de contingence de la commune de Cotonou : la Mairie de Cotonou anticipe la gestion des risques et catastrophes naturels

Actualisation du Plan de contingenc…

Face à l’ampleur et l’int...

Déstabilisation des partis politiques : Léonce Houngbadji accuse la «Rupture»

Déstabilisation des partis politiqu…

Invité ce mardi 04 juille...

Prev Next