Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
6.500 F Cfa de «redevance de sécurisation du passager» : encore un scandale à l’aéroport de Cadjèhoun, l’IATA s’oppose
Menu
RSS

6.500 F Cfa de «redevance de sécurisation du passager» : encore un scandale à l’aéroport de Cadjèhoun, l’IATA s’oppose

6.500 F Cfa  de «redevance de sécurisation du passager» : encore un scandale à l’aéroport de Cadjèhoun, l’IATA s’oppose

A compter du 1er mai 2017, la «redevance de sécurisation du passager» augmente au Bénin. Ainsi en a décidé le gouvernement du Bénin par décret portant institution, fixation du taux et modalités de perception de la redevance de sécurisation du passager. "Il est institué sur tous les aéroports internationaux du Bénin une redevance dénommée "redevance de sécurisation du passager" perçue pour les passagers embarqués et débarqués sur les vols commerciaux réguliers, non réguliers ou à la demande et des entreprises, sociétés ou personnes exploitant des aéronefs pour leur propre compte", annonce l'article 1 dudit décret signé par Patrice Talon, Pascal I. Koupaki, Romuald Wadagni et Hervé Hehomey, le 29 mars 2017. "La redevance est fixée à 10 euros et est perçue directement auprès du passager, en l'incluant dans le prix du billet à l'achat", précise le décret, qui demande à l'association du transport aérien international de prélever la redevance.

Cette taxe sera prélevée directement sur les billets d’avion au départ et à l’arrivée des passagers. Elle est destinée à couvrir les frais de fonctionnement de Morpho Dys, une  société chargée de la gestion sécuritaire de l’aéroport international Cardinal Bernardin Gantin.

Dans un courrier en date du 4 avril 2017, l’Association de Transport Aérien International (IATA) a demandé au gouvernement béninois "de bien vouloir suspendre la mise en œuvre de cette redevance en attendant que des discussions constructives puissent se tenir avec les autorités compétentes", notamment les compagnies aériennes qui n'étaient pas informées. Pour l’IATA, cette redevance est exorbitante, car les passagers payent déjà une redevance de sûreté qui est de 3000f cfa. La nouvelle taxe va plutôt engendrer des conséquences énormes sur le flux du trafic aérien béninois. En effet, l’instauration de cette redevance n’est pas conforme aux règlements de l’Organisation Internationale de l’Aviation Civile (OACI).

En tout cas, l’IATA prévient que l’instauration d’une nouvelle redevance aura un impact négatif sur le développement des activités aéroportuaires.

Faut-il le rappeler, la gestion sécuritaire de notre aéroport est confiée à Morpho Dys, en gré à gré. Ses machines sont d'ailleurs en train d'être installées actuellement à l'aéroport de Cadjèhoun.

25 Commentaires

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Malgré les directives du FMI : le taux d'endettement public du Bénin monte d’un cran

Malgré les directives du FMI : le t…

Le gouvernement s'est eng...

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété et consorts confiés à OFMAS International : un gros scandale politico-financier de 164,5 milliards

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété…

Cette fois-ci, le gouvern...

Contrôle du permis de construire dans la ville de Cotonou: l’appel du maire Isidore Gnonlonfoun aux populations

Contrôle du permis de construire da…

Dans un communiqué rendu ...

Plan de Développement Communal 2ème génération : la mairie de Cotonou dans une dynamique participative

Plan de Développement Communal 2ème…

Le processus de collecte ...

Nominations de greffiers en chef et d’assistants de greffiers en chef : le Syntrajab relève des irrégularités, violations et incohérences

Nominations de greffiers en chef et…

Déclaration du BDN/Syntra...

Enregistrement des marques suivant le protocole de Madrid : l’Anapi sensibilise les inventeurs béninois

Enregistrement des marques suivant …

L’Agence nationale de la ...

Privatisation sauvage, inhumaine et opaque des entreprises publiques : la Cstb dénonce la politique de tout privé et de l’Etat minimum de Talon

Privatisation sauvage, inhumaine et…

Les participants au 5ème ...

Exécution de contrats léonins par le Gouvernement du Bénin au profit de Bénin Control SA : la lettre du PLP à la DG du Fmi Christine Lagarde

Exécution de contrats léonins par l…

Le Parti pour la Libérati...

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrogènes, Icc services, machines agricoles, Maria-Gléta, siège parlement… : Patrice Talon ferme les yeux sur ses crimes économiques

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrog…

Machines agricoles à Mari...

Création des classes sportives : une innovation saluée par tous les acteurs

Création des classes sportives : un…

Subdiviser le territoire ...

Prev Next