Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Intox : Léonce HOUNGBADJI n’a jamais rencontré Amos Elègbè à Erevan
Menu
RSS

Intox : Léonce HOUNGBADJI n’a jamais rencontré Amos Elègbè à Erevan

Intox : Léonce HOUNGBADJI n’a jamais rencontré Amos Elègbè à Erevan

Je n’ai pas l’habitude de répondre à mes détracteurs, car celui qui ne veut pas qu’on le critique n’a pas sa place dans la vie publique. Et dans un pays aussi complexe comme le nôtre, parfois, le silence est la meilleure arme de réplique. Mais je me permets de répondre exceptionnellement à ce texte qui circule depuis le matin, en vue de mettre à nu l’amateurisme de ceux qui me «filent» et le chantent partout.

Mes détracteurs disent m’avoir vu au supermarché Erevan le vendredi 07 avril 2017, vers 20h30, avec le Professeur Amos ELEGBE.

Selon un texte qui circule sur les réseaux sociaux depuis ce matin, texte écrit par des «agents de renseignement», qui affirment eux-mêmes dans ledit texte qu’ils me suivent de très près, nous étions quatre assis autour d’une table dans le restaurant «Malongo» et à l’issue de nos échanges, le Ministre Amos ELEGBE, «dans le cadre des préparatifs devant conduire à l’Examen de la Charte du Front pour le Sursaut Patriotique (FSP) qui a eu lieu au Codiam ce jeudi 13 avril 2017», m’aurait remis de l’argent : «Le vieux coursier de Boni Yayi, sans aucune précaution, à sorti de sa serviette deux liasses de 10 000 francs que Léonce Houngbadji s’est empressé de récupérer, avant d’appeler son garde du corps qui s’est présenté avec une serviette en cuir noir pour récupérer les sous et se diriger vers la voiture garée sur le parking du Super Marché U», affirment les néophytes «agents de renseignement».

Je sais que je suis bien suivi. Je sais que chacun de mes mouvements est suivi par lesdits «agents de renseignement», qui sont contents de le proclamer sur la place publique. Je leur souhaite beaucoup de courage.

Sur le fond.

1- Je n’ai pas de garde de corps privé ou public

2- Effectivement, j’étais à Erevan pour me coiffer. Le Ministre José TONATO était aussi venu se coiffer, je quittais le salon lorsqu’il arrivait. A la sortie du salon de coiffure, le député Cyprien TOGNI de la 5ème circonscription électorale, un ami, assis à «Malongo», m’a vu et m’a appelé. Tout le monde connaît sa couleur politique, il est pro Talon. Mais ça ne nous empêche pas de nous fréquenter. Autour de sa table, il y avait deux autres personnes, dont un transitaire natif d’Allada que je connais bien, lui aussi pro Talon. Nous avons brièvement échangé sur la situation à l’Assemblée Nationale avec les accusations de corruption de députés et aussi sur la gouvernance du pays. Je lui ai fait part de mes sérieuses appréhensions sur la situation nationale.

Le député Cyprien TOGNI a appelé, devant moi, son garde de corps au téléphone pour lui demander de lui amener son sac, pour qu’il puisse payer la note de ce qu’il a mangé avec les deux autres. Il a payé et le garde de corps est reparti avec le sac. J’avais fait à peine 10 mn avec lui et j’ai quitté les lieux.

D’où viennent alors ces allégations mensongères ? L’usine de fabrication des intoxications du Bénin déréglé doit mettre à jour ses machines et sa base de données pour éviter de tomber au bas du caniveau. C’est heureux de constater que des «agents de renseignement» commis pour me filer viennent se révéler sur les réseaux sociaux.

Toutes les consultations faites auprès des présidents d’institutions, anciens chefs de l’Etat et personnalités politiques, morales et religieuses, dans le cadre de la mobilisation nationale contre la révision opportuniste de notre constitution, au sein du Front pour le Sursaut Patriotique (FSP), je l’ai faite ensemble avec le Ministre Amos ELEGBE et bien d’autres responsables politiques et syndicaux. Tout le monde a vu les comptes rendus à la télévision.

Seul un «désert de compétence» peut faire écrire ces incongruités sur les réseaux sociaux.

En réalité, l’objectif poursuivi par ces ticketiers du bus du «Nouveau Repas» est de discréditer le PLP et le FSP. Ils ne réussiront pas. Nous sommes forts plus que jamais. Notre rencontre de ce jeudi 13 avril 2017 pour valider notre charte n’a pas coûté 50.000 F CFA, ce qu’il faut pour louer la salle. Nous n’avons donc pas besoin de «télécommande» avant de défendre la patrie en danger.

Le combat contre la gouvernance autocratique, affameuse et prédatrice de Patrice Talon continuera. Rien n’arrêtera mon engagement citoyen. Je n’ai peur de personne, sauf DIEU, le VRAI. Que les «clébé» et autres collaborateurs extérieurs recrutés pour me salir sur les réseaux sociaux continuent la cabale. Rien ne va me dévier de ma trajectoire.

Léonce HOUNGBADJI, Président du Parti pour la Libération du Peuple (PLP)

 

Voici les écrits de l’usine d’intoxication du nouveau repas

 

 

«LU POUR VOUS. TCHO BÉNIN

 

Les dessous d’une lutte téléguidée. Une à une les mains invisibles qui poussent Léonce Houngbadji sur une scène politique où il s’embrouille plus qu’il ne convainc, vont être mises au grand jour. Ce jeune qui bénéficie d’une protection rapprochée qui fait rire les renseignements généraux, est suivi comme du lait sur le feu, et d’ici peu les barons déchus de l’ère Boni Yayi qui financent les frasques du jeune et truculent président du PLP vont tomber. En fait que s’est-il passé ? Dans le cadre des préparatifs devant conduire à l’Examen de la Charte du Front pour le Sursaut Patriotique (FSP) qui a eu lieu au Codiam ce jeudi 13 avril 2017, Léonce Houngbadji a été pris, la main dans le sac à la terrasse du Restaurant Malongo (son coin préféré), le vendredi 07 avril 2017 aux environs de 20 heures 30 minutes, pour ceux qui connaissent bien l’hypermarché Erevan. Pour la circonstance il était habillé en tenue locale de couleur blanche, assis autour d’une table en compagnie de quatre autres personnes, dont un vieux en bazin bleu formellement identifié comme Amos Elègbè, bras droit de Boni Yayi dans ce qui est présenté comme une lutte pour les intérêts du peuple, mais qui ne s’inscrit que dans les petits calculs pour 2021. Et d’ailleurs des échanges de ce soir-là, le nom du docteur est revenu plusieurs fois dans les conversations. Le vieux coursier de Boni Yayi, sans aucune précaution, à sorti de sa serviette deux liasses de 10 000 francs que Léonce Houngbadji s’est empressé de récupérer, avant d’appeler son garde du corps qui s’est présenté avec une serviette en cuir noir pour récupérer les sous et se diriger vers la voiture garée sur le parking du Super Marché U. Voilà celui qui se pose en défenseur de la démocratie mais qui n’est que l’appendice d’une jeunesse manipulée, à la solde de l’argent facile et sans aucune conviction. Les enregistrements audio de la rencontre arrivent restés connectés.

Pauvre Bénin»

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Actualisation du Plan de contingence de la commune de Cotonou : la Mairie de Cotonou anticipe la gestion des risques et catastrophes naturels

Actualisation du Plan de contingenc…

Face à l’ampleur et l’int...

Déstabilisation des partis politiques : Léonce Houngbadji accuse la «Rupture»

Déstabilisation des partis politiqu…

Invité ce mardi 04 juille...

Vérification des résultats du Bepc 2017 : une enquête indépendante s'impose

Vérification des résultats du Bepc …

50,56 %. C’est le taux de...

Budget 2017 irréaliste et Pag 2016-2021 irréalisable : les Pta des ministères toujours dans les placards

Budget 2017 irréaliste et Pag 2016-…

2010 milliards de F Cfa. ...

Veille citoyenne au Bénin : Alcrer est-elle devenue un organe de propagande du gouvernement ?

Veille citoyenne au Bénin : Alcrer …

Depuis le 06 avril 2016, ...

Sanctions contre Mtn, Glo et Moov : l’Arcep opère dans l’illégalité absolue

Sanctions contre Mtn, Glo et Moov :…

Les condamnations de l’Au...

Deuil à l’UAC : Ibrahim Salami rend hommage à l’agrégé Amoussouga

Deuil à l’UAC : Ibrahim Salami rend…

Message de compassion de ...

Financement du budget 2017 et du Pag : incapacité confirmée du gouvernement à mobiliser les ressources

Financement du budget 2017 et du Pa…

Le Ministre d'Etat chargé...

Pvi : la preuve que Talon homme d’affaires est toujours en relation d’affaires avec l’Etat béninois qu’il dirige

Pvi : la preuve que Talon homme d’a…

Les preuves ne manquent p...

29ème sommet ordinaire des Chefs d’Etat de l’UA : Talon encore absent en Ethiopie, le Bénin isolé

29ème sommet ordinaire des Chefs d’…

Le chef de l’Etat béninoi...

Prev Next