Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Administration publique : les travailleurs créent le mouvement «Trop c’est trop. On a faim»
Menu
RSS

Administration publique : les travailleurs créent le mouvement «Trop c’est trop. On a faim»

Administration publique : les travailleurs créent le mouvement «Trop c’est trop. On a faim»

La mobilisation était à son paroxysme dans la matinée de ce jeudi 13 avril 2017 dans l’une des tours administratives,  où les travailleurs de l’administration publique béninoise se sont donné rendez-vous pour apprécier la gouvernance du régime en place. Il ressort de cette réunion que l’heure est extrêmement grave. C’est à l’unanimité que les travailleurs ont désapprouvé la gouvernance en cours au Bénin depuis le 06 avril dernier. Le ton était grave et l’engagement pour la sauvegarde de leurs acquis était perceptible. Ils n’entendent reculer devant rien. À l’occasion, les travailleurs sous la houlette de leurs représentants ont abordé plusieurs sujets d’intérêt national. Ces derniers n’entendent plus aller en rangs dispersés comme par le passé à cause de l’enjeu, celui de la menace qui plane désormais sur les emplois. Ainsi, ils ont décidé de fédérer leurs énergies non seulement pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail mais aussi pour la sauvegarde des acquis obtenus sous les régimes précédents. Des acquis qui, selon leurs dires, sont de plus en plus remis en cause par le nouveau départ. Tous les secteurs d’activités de l’administration publique étaient presque représentés. De la justice en passant par les transports et les travaux publics, les microcrédits, la famille et autres. Conscients de ce que l’urgence est de se lever comme un seul homme pour dire ‘’NON’’ au mauvais coup qui se prépare contre leurs emplois, ils ont alors décidé de se constituer en un mouvement qui, incessamment, verra le jour. Ce mouvement sera baptisé ‘’Trop c’est trop. On a faim!’’.

51 Commentaires

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Malgré les directives du FMI : le taux d'endettement public du Bénin monte d’un cran

Malgré les directives du FMI : le t…

Le gouvernement s'est eng...

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété et consorts confiés à OFMAS International : un gros scandale politico-financier de 164,5 milliards

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété…

Cette fois-ci, le gouvern...

Contrôle du permis de construire dans la ville de Cotonou: l’appel du maire Isidore Gnonlonfoun aux populations

Contrôle du permis de construire da…

Dans un communiqué rendu ...

Plan de Développement Communal 2ème génération : la mairie de Cotonou dans une dynamique participative

Plan de Développement Communal 2ème…

Le processus de collecte ...

Nominations de greffiers en chef et d’assistants de greffiers en chef : le Syntrajab relève des irrégularités, violations et incohérences

Nominations de greffiers en chef et…

Déclaration du BDN/Syntra...

Enregistrement des marques suivant le protocole de Madrid : l’Anapi sensibilise les inventeurs béninois

Enregistrement des marques suivant …

L’Agence nationale de la ...

Privatisation sauvage, inhumaine et opaque des entreprises publiques : la Cstb dénonce la politique de tout privé et de l’Etat minimum de Talon

Privatisation sauvage, inhumaine et…

Les participants au 5ème ...

Exécution de contrats léonins par le Gouvernement du Bénin au profit de Bénin Control SA : la lettre du PLP à la DG du Fmi Christine Lagarde

Exécution de contrats léonins par l…

Le Parti pour la Libérati...

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrogènes, Icc services, machines agricoles, Maria-Gléta, siège parlement… : Patrice Talon ferme les yeux sur ses crimes économiques

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrog…

Machines agricoles à Mari...

Création des classes sportives : une innovation saluée par tous les acteurs

Création des classes sportives : un…

Subdiviser le territoire ...

Prev Next