Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Production cotonnière au Bénin : les chiffres qui clouent le bec à Patrice Talon
Menu
RSS

Production cotonnière au Bénin : les chiffres qui clouent le bec à Patrice Talon

Production cotonnière au Bénin : les chiffres qui clouent le bec à Patrice Talon

Lorsque l’homme d’affaires Patrice Talon avait le monopole dans la filière coton, les résultats étaient très mauvais pour le Bénin. L’évolution des emblavures de coton de 2006 à 2015 montre clairement que Patrice Talon avait tué la filière. Les emblavures sont passées de 191.216 superficies en 2005-2006 (sous le monopole de Talon) à 405.400 en 2014-2015 et 306.000 en 2015-2016. 

Le constat est identique au niveau de la production cotonnière de 2006 à 2015. Sous le monopole Talon, la production a chuté, selon les statistiques officielles : 190.857 tonnes en 2005-2006 à 174.052 tonnes en 2011-2012. Il a fallu la période de transition au cours de laquelle l’Etat a repris ses attributions pour redonner le sourire aux producteurs, avec des résultats encourageants : 240.028 tonnes en 2012-2013 à 303.000 tonnes en 2015-2016.

Le monopole Talon dans la filière a eu des impacts négatifs sur la croissance économique. Au moment où l’homme d’affaires gérait lui seul la filière comme il voulait, le taux de croissance du Bénin était catastrophique : 1,7 en 2005; 3,9 en 2006; 4,9 en 2008; 2,3 en 2009; 2,1 en 2010; 3,0 en 2011 et 4,6 en 2012. La fin du monopole Talon a fait booster la croissance : 6,9 en 2013; 6,5 en 2014 et 5,2 en 2015. Ce qui a fait augmenter le taux d’investissement, 29,0 % du PIB en 2015 contre 19,3 % en 2012 sous Talon.

C’est dire que depuis que l’Etat a repris la gestion de la filière coton, sous l’ancien régime, mettant fin au monopole sauvage dans le secteur, la production avait augmenté et les producteurs étaient mieux rémunérés. La superficie des emblavures s’était accrue; la production cotonnière avait plus que doublé; le prix de cession des engrais aux producteurs avait également connu une nette amélioration de même que le prix de cession des insecticides aux producteurs.

Contrairement donc aux allégations de l’homme d’affaires Patrice Talon devenu Chef de l’Etat, samedi dernier, sur la télévision nationale, sous l’ancien régime, la production du coton sous le régime du monopole de Talon, n’a fait que chuter jusqu’en 2012. Les producteurs ne se retrouvaient pas dans la production qu’on leur attribuait. Les intrants sont livrés au prix du monopole. Les subventions sont versées par l’Etat dans les poches de Talon. De Soglo à Yayi en passant par Kérékou, sur la base de décrets et d’arrêtés faussaient la concurrence, plusieurs milliards de F Cfa de subvention cotonnière ont été décaissés.

Les 420.000 tonnes de coton annoncées pour la campagne cotonnière en cours sont irréalistes et irréalisables au regard des réalités de terrain. Talon avait tué la filière et continue de la tuer. Et pour masquer les statistiques, il a fait renvoyer 1200 agents d’encadrement en septembre 2016, des agents chargés du pesage. Résultat : plus de ponts bascules et de tracking dans les usines. Le résultat réel de la campagne cotonnière en cours sera néfaste.

Et puis les 150 milliards de subventions dont parlait Patrice Talon étaient allés dans les poches des producteurs. Ce qui avait boosté la production après son départ (la fin du monopole). Au contraire, ce sont les diverses subventions versées à Talon qui sont sans impacts sur la production et la croissance économique.

1 Commentaire

  • Jasonphove
    Jasonphove lundi 24 juillet 2017 01:26 Lien vers le commentaire

    viagra where to buy
    viagra cheap
    generic viagra vs brand name viagra
    viagra cheap
    sildenafil citrate 100mg oral jelly

    Rapporter

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Election du nouveau Maire de Ouidah : une nouvelle session convoquée pour demain

Election du nouveau Maire de Ouidah…

Par un arrêté en date du ...

Vulgarisation tous azimuts du Pag : le Gradem dénonce «un gâchis sans aucun impact en termes de développement»

Vulgarisation tous azimuts du Pag :…

La propagande indescripti...

Création de la police républicaine : une bombe à retardement, Talon doit rebrousser chemin

Création de la police républicaine …

Depuis l’avènement du nou...

Promotion du chômage au Bénin : le gouvernement suspend le recrutement et l’emploi des enseignants vacataires

Promotion du chômage au Bénin : le …

Le gouvernement de la rup...

Projet Canal Olympia Wologuèdè : Léhady Soglo s’assure du bon déroulement des travaux

Projet Canal Olympia Wologuèdè : Lé…

L’Association des Anciens...

Mandela Day 2017 : les jeunes leaders du Bénin organisent une campagne de Salubrité

Mandela Day 2017 : les jeunes leade…

L’Association des Anciens...

Dilapidation des fonds publics dans la vulgarisation du PAG : le PLP invite le gouvernement à se concentrer sur les priorités des Béninois

Dilapidation des fonds publics dans…

Le 22 juillet dernier, un...

Propagande du gouvernement pour endormir les Béninois : les cantines scolaires ne sont pas une nouvelle mesure de Talon

Propagande du gouvernement pour end…

Le projet de relance des ...

Actualisation du Plan de contingence de la commune de Cotonou : la Mairie de Cotonou anticipe la gestion des risques et catastrophes naturels

Actualisation du Plan de contingenc…

Face à l’ampleur et l’int...

Déstabilisation des partis politiques : Léonce Houngbadji accuse la «Rupture»

Déstabilisation des partis politiqu…

Invité ce mardi 04 juille...

Prev Next