Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Rosine Soglo : «Le projet est liberticide, personnalisé, taillé sur mesure et donc risqué»
Menu
RSS

Rosine Soglo : «Le projet est liberticide, personnalisé, taillé sur mesure et donc risqué»

Rosine Soglo : «Le projet est liberticide, personnalisé, taillé sur mesure et donc risqué»

Après la bourde de la présidente Rosine Vieyra Soglo contre la procédure d’urgence demandée par le président Patrice Talon pour la révision de la constitution, on est davantage fixé sur la position de la doyenne d’âge de la 7è législature au sujet  du projet gouvernemental. Dans une note en date du  27 mars 2017 déposée au Parlement, la dame de fer a formulé quelques observations. De la philosophie du projet, en passant par le contenu du projet, les conséquences puis les limites du projet pour finir avec les conclusions, Rosine Soglo n’a pas raté le gouvernement.

 

Note sur le projet de loi  de révision constitutionnelle, Mars 2017

 

Cette note donne quelques  éclairages sur la philosophie du projet de gouvernement, le contenu et les conséquences si ce projet aboutissait.

I- La philosophie du projet


L’idée de réviser la constitution de 1990 est désormais acquise par tous. Cependant à la différence des deux projets tirés des travaux des commissions Ahanhanzo Glèlè et Joseph Gnonlonfoun, le présent projet  est commandé par un diagnostic erroné et une fausse idée de l’indépendance en démocratie. Le Projet actuel ne révise pas la Constitution de 1990. Il la réécrit de fond en comble et substitue à la Constitution de 1990, par un détournement de procédure, une autre constitution.

II- Le contenu du projet


Le projet adopté en conseil des ministres et soumis au Parlement est le projet le plus risqué jamais conçu au Bénin, voire dans l’histoire des nations démocratiques. Son contenu est saisissant et inédit. Ce projet de loi constitutionnelle :
-reformule 43 articles de la Constitution; 
-affecte presque toutes les institutions de la République;
-fait traverser la révision par toutes les institutions de la république. (Leur mode d’organisation, leurs attributions, leurs règles de fonctionnement);
-définit de nouveaux mandats pour le Parlement, le Chef de l’Etat et attribue presque généreusement au Parlement et  aux Conseils municipaux et communaux une durée supplémentaire;
-supprime le Conseil économique et social (Seul espace institutionnel de représentation, de proposition et d’actions des forces sociales et économiques);
-soustrait désormais le Chef de l’Etat de la justice, y compris à la fin de ses fonctions, quel que soit le délit ou le crime commis;
-confisque la signature du peuple en retirant au Parlement un droit fondamental, celui de ratifier les accords internationaux;
-intègre dans la Constitution, chose inédite, un organe de renseignement;
-etc.

III- Les conséquences


Le projet présente des risques pour le pays, pour sa démocratie, les libertés individuelles et collectives et surtout pour la stabilité dont le Bénin jouit depuis 27 ans.

Si le projet du Gouvernement, est adopté en l’état,

-il va inaugurer une autre Constitution;

-il va introduire dans une loi fondamentale, comme jamais on ne l’a vu dans un pays démocratique, des visées personnelles, des verrous de protection de quelques-uns, la confiscation des droits du Parlement et de certaines libertés;

-il va remettre en cause les bases de la stabilité politique du Bénin;
-il pourrait ouvrir un nouveau cycle d’instabilité auquel notre pays a pourtant tourné le dos depuis 1990.

-il va induire un vrai remue-ménage juridique, ouvrir un vaste chantier car, l’on va devoir amender le règlement intérieur de l’Assemblée nationale, réécrire les lois organiques de toutes institutions, réécrire leur règlement intérieur. Suivra ensuite le temps (il peut être long) de la mise en place de ses institutions.  

 

IV- Les limites du projet


Les limites à la révision proposée par le gouvernement sont de deux ordres. Ce sont les limites démocratiques et les limites jurisprudentielles.
1ère question : Le Parlement peut-il, seul, prendre la responsabilité  de réécrire la Constitution ? A-t-il la légitimité suffisante pour se substituer au peuple et valider une modification substantielle du pacte social que notre peuple a oint lors du référendum du 02 décembre 1990?

La réponse : Même si les articles 154 et 155 habilitent le Parlement à réviser la Constitution, ce pouvoir ne peut pas consister en une réécriture, un changement de Constitution, dans le dos du peuple.

2è question : Le Parlement peut-il redéfinir la durée de son mandat sans s’en référer à son mandant, le peuple béninois, qui a fixé le terme à quatre (04) ans ?

La réponse : Au plan démocratique, le Parlement ne peut réaménager son propre mandat sans l’onction du peuple souverain.
3è question : Est-il possible de conduire cette révision à son terme sans courir le risque d’une censure de la Cour constitutionnelle ?

La réponse : Au moins deux (02) décisions de la Haute juridiction encadrent le pouvoir de révision. Ces décisions imposent le Consensus et excluent de toute révision des matières que le texte du Gouvernement reformule pourtant.

Ce sont :

1- Décision « Consensus national»  DCC 06-074 du 8 juillet 2006
2- Décision «Options fondamentales de la Conférence nationale». DCC 11-067 du 20 octobre 2011.

 

V- Quelques conclusions 


Au terme de cette analyse, trois conclusions peuvent être tirées :

D’abord, il apparait que ce projet dans sa nature est liberticide, personnalisée, taillée sur mesure et donc risqué.

Ensuite, ce projet manque de modestie et prétend guérir un pays qui n’est pas malade de sa constitution, au contraire qui est un  modèle envié pour stabilité, ses alternances, la maturité de son peuple et la vitalité de ses institutions  malgré quelques dysfonctionnements.
Enfin, tout projet de révision de la Constitution de 1990 qui porte atteinte s’attaque  aux mécanismes essentiels de la Constitution, à ses articulations et aux piliers sur lesquels l’édifice est assis, dépasse la seule appréciation, mais doit être soumis au peuple souverain, par voie de référendum.

 

Signé de l’honorable Madame Rosine VIEYRA SOGLO, doyenne d’âge de la 7è législature

 

Cotonou, le 27 mars 2017

34 Commentaires

  • RolandTix
    RolandTix samedi 23 septembre 2017 09:45 Lien vers le commentaire

    cheapest place to buy cialis online
    cialis buy
    buy cialis with dapoxetine
    online cialis
    buy cialis online with prescription

    Rapporter
  • Derrickzed
    Derrickzed vendredi 22 septembre 2017 18:30 Lien vers le commentaire

    cheap female cialis
    cialis online
    cheap viagra cialis online
    cialis online pharmacy
    buy cheap cialis from india

    Rapporter
  • Derrickpieme
    Derrickpieme lundi 18 septembre 2017 23:36 Lien vers le commentaire

    canada drugs
    Canadian Online Pharmacy
    online pharmacy
    Canadian Online Pharmacies
    canadian pharmacy

    Rapporter
  • Derrickpieme
    Derrickpieme lundi 18 septembre 2017 23:31 Lien vers le commentaire

    online pharmacies that do not require a prescription
    Canadian Online Pharmacies
    canadian pharmacy online
    Canadian Online Pharmacies
    top rated canadian pharmacies online

    Rapporter
  • DonnieUrimi
    DonnieUrimi lundi 18 septembre 2017 01:24 Lien vers le commentaire

    buy cialis australia online
    buy cialis
    buy cialis shoppers drug mart
    cialis online pharmacy
    order cialis prescription

    Rapporter
  • Louisexarp
    Louisexarp vendredi 15 septembre 2017 08:59 Lien vers le commentaire

    cialis 20mg pills
    online viagra
    buy viagra online
    taking priligy viagra together
    online cialis
    cialis online pharmacy
    cialis 20 mg nederland

    Rapporter
  • Richardpak
    Richardpak mercredi 6 septembre 2017 10:51 Lien vers le commentaire

    viagra online for canada
    viagra without doctor
    canada pharmacy generic viagra
    viagra without prescription
    meaning of generic viagra

    Rapporter
  • Richardpak
    Richardpak mercredi 6 septembre 2017 08:17 Lien vers le commentaire

    viagra super active cheap
    viagra without doctor
    cheap viagra canada online
    viagra without prescription
    viagra pill doses

    Rapporter
  • DennisAbert
    DennisAbert mardi 5 septembre 2017 06:38 Lien vers le commentaire

    can viagra and dapoxetine be taken together
    viagra without prescription
    cheap viagra canada online
    viagra without prescription
    viagra europe online

    Rapporter
  • AnthonyBoori
    AnthonyBoori lundi 4 septembre 2017 19:14 Lien vers le commentaire

    viagra generico alcohol
    viagra without a doctor prescription
    generic viagra in the usa
    viagra without a doctor prescription
    comprar viagra cialis online

    Rapporter

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Malgré les directives du FMI : le taux d'endettement public du Bénin monte d’un cran

Malgré les directives du FMI : le t…

Le gouvernement s'est eng...

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété et consorts confiés à OFMAS International : un gros scandale politico-financier de 164,5 milliards

Chantier Porto-Novo-Apkro-Missérété…

Cette fois-ci, le gouvern...

Contrôle du permis de construire dans la ville de Cotonou: l’appel du maire Isidore Gnonlonfoun aux populations

Contrôle du permis de construire da…

Dans un communiqué rendu ...

Plan de Développement Communal 2ème génération : la mairie de Cotonou dans une dynamique participative

Plan de Développement Communal 2ème…

Le processus de collecte ...

Nominations de greffiers en chef et d’assistants de greffiers en chef : le Syntrajab relève des irrégularités, violations et incohérences

Nominations de greffiers en chef et…

Déclaration du BDN/Syntra...

Enregistrement des marques suivant le protocole de Madrid : l’Anapi sensibilise les inventeurs béninois

Enregistrement des marques suivant …

L’Agence nationale de la ...

Privatisation sauvage, inhumaine et opaque des entreprises publiques : la Cstb dénonce la politique de tout privé et de l’Etat minimum de Talon

Privatisation sauvage, inhumaine et…

Les participants au 5ème ...

Exécution de contrats léonins par le Gouvernement du Bénin au profit de Bénin Control SA : la lettre du PLP à la DG du Fmi Christine Lagarde

Exécution de contrats léonins par l…

Le Parti pour la Libérati...

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrogènes, Icc services, machines agricoles, Maria-Gléta, siège parlement… : Patrice Talon ferme les yeux sur ses crimes économiques

Sodéco, Pvi, Cncb, groupes électrog…

Machines agricoles à Mari...

Création des classes sportives : une innovation saluée par tous les acteurs

Création des classes sportives : un…

Subdiviser le territoire ...

Prev Next