Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Michel Adjaka, Président de l’Unamab : «L’avènement du mandat unique par voie parlementaire est une voix sans issue»
Menu
RSS

Michel Adjaka, Président de l’Unamab : «L’avènement du mandat unique par voie parlementaire est une voix sans issue»

Michel Adjaka, Président de l’Unamab : «L’avènement du mandat unique par voie parlementaire est une voix sans issue»

Le Président de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) continue son combat contre la révision opportuniste de la Constitution du 11 décembre 1990. Dans un post publié sur sa page facebook ce jeudi 16 mars 2017, Michel Adjaka a démontré comment le projet de révision Patrice Talon viole les options fondamentales de la Conférence Nationale. Pour le magistrat, «l’avènement du mandat unique par voie parlementaire est une voix sans issue». Et pour cause.

 

 

Déclaration du Président de l’Unamab

 

L’article 156 de la constitution du 11 décembre 1990 dispose que «Aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu'il est porté atteinte à l'intégrité du territoire. La forme républicaine et la laïcité de l'Etat ne peuvent faire l'objet d'une révision.»

Par ailleurs, suivant décision DCC 11-O67 du 20 octobre 2011, la constitutionnelle a jugé que «Considérant que l’examen de la loi fait ressortir que l’article 6 est contraire à la Constitution en ce qu’il ne cite pas toutes les options fondamentales de la Conférence Nationale de février 1990 et qui sont reprises par les articles 42, 44 et 54 de la Constitution ; qu’il s’agit du nombre de mandats présidentiels, de la limitation d’âge pour les candidats à l’élection présidentielle et de la nature présidentielle du régime politique dans notre pays ; que l’article 6 doit donc être reformulé comme suit :

«Ne peuvent faire l’objet de questions à soumettre au référendum, les options fondamentales de la Conférence Nationale de février 1990, à savoir :

- la forme républicaine et la laïcité de l’Etat;

- l’atteinte à l’intégrité du territoire national;

- le mandat présidentiel de cinq ans, renouvelable une seule fois;

- la limite d’âge de 40 ans au moins et 70 ans au plus pour tout candidat à l’élection présidentielle;

- le type présidentiel du régime politique au Bénin.»;

 Il ressort de cette décision que tant ces options restent inchangées, le peuple, en dépit de sa souveraineté, ne peut valablement se prononcer sur une question les concernant lors d’un référendum.

L’Assemblée nationale ne détient certes pas la souveraineté nationale, mais peut l’exercer par l’organe de ses membres que sont les députés. Or si le peuple ne peut pas délibérer sur les options fondamentales de la conférence nationale, a fortiori ses représentants. Concrètement, l’Assemblée nationale ne peut pas, à l’occasion d’une révision constitutionnelle, instaurer le non renouvellement du mandat du président de la République, autrement dit, «le mandat unique», sans violer l’article 6 de la loi organique portant conditions du recours au référendum.

Les députés étant les représentants du peuple, ils ne peuvent pas connaître d’une question qui échappe à la compétence sans outrepasser leur mandat ou pouvoir.

En clair, tant que les options fondamentales de la conférence nationale ne seront pas modifiées par une nouvelle conférence, l’avènement du mandat unique par voie parlementaire est une voix sans issue. 

1 Commentaire

  • JosephWicle
    JosephWicle samedi 22 juillet 2017 16:35 Lien vers le commentaire

    where to buy cialis in usa
    cialis online
    buy cialis 5 mg canada
    cheap cialis
    cialis buy south africa

    Rapporter

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Election du nouveau Maire de Ouidah : une nouvelle session convoquée pour demain

Election du nouveau Maire de Ouidah…

Par un arrêté en date du ...

Vulgarisation tous azimuts du Pag : le Gradem dénonce «un gâchis sans aucun impact en termes de développement»

Vulgarisation tous azimuts du Pag :…

La propagande indescripti...

Création de la police républicaine : une bombe à retardement, Talon doit rebrousser chemin

Création de la police républicaine …

Depuis l’avènement du nou...

Promotion du chômage au Bénin : le gouvernement suspend le recrutement et l’emploi des enseignants vacataires

Promotion du chômage au Bénin : le …

Le gouvernement de la rup...

Projet Canal Olympia Wologuèdè : Léhady Soglo s’assure du bon déroulement des travaux

Projet Canal Olympia Wologuèdè : Lé…

L’Association des Anciens...

Mandela Day 2017 : les jeunes leaders du Bénin organisent une campagne de Salubrité

Mandela Day 2017 : les jeunes leade…

L’Association des Anciens...

Dilapidation des fonds publics dans la vulgarisation du PAG : le PLP invite le gouvernement à se concentrer sur les priorités des Béninois

Dilapidation des fonds publics dans…

Le 22 juillet dernier, un...

Propagande du gouvernement pour endormir les Béninois : les cantines scolaires ne sont pas une nouvelle mesure de Talon

Propagande du gouvernement pour end…

Le projet de relance des ...

Actualisation du Plan de contingence de la commune de Cotonou : la Mairie de Cotonou anticipe la gestion des risques et catastrophes naturels

Actualisation du Plan de contingenc…

Face à l’ampleur et l’int...

Déstabilisation des partis politiques : Léonce Houngbadji accuse la «Rupture»

Déstabilisation des partis politiqu…

Invité ce mardi 04 juille...

Prev Next