Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
JIF 2017 : Houngbadji exige que les droits des femmes deviennent une priorité politique
Menu
RSS

JIF 2017 : Houngbadji exige que les droits des femmes deviennent une priorité politique

JIF 2017 : Houngbadji exige que les droits des femmes deviennent une priorité politique

Dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la Femme, édition 2017, le Président du Parti pour la Libération du Peuple (PLP) a adressé un message à toutes les femmes béninoises, notamment à ses militantes. Pour Léonce HOUNGBADJI, les attaques contre le droit des femmes se multiplient. «Les opérations de déguerpissement pilotées par le Gouvernement ont détruit des milliers d’emplois et renforcé la précarité chez les femmes. Depuis plusieurs mois, les bénéficiaires des microcrédits aux plus pauvres sont dans l’expectative totale : l’extrême pauvreté s’est installée dans les ménages, avec à la clé l’incapacité notoire de nombreux parents de payer les frais de scolarité pour leurs enfants, notamment les filles. Les droits des femmes sont plus que jamais en danger avec la suspension de la gratuité de la césarienne et d’autres mesures sociales prises en leur faveur», a-t-il annoncé. «A toutes les femmes béninoises, les plus vulnérables, à celles qui ont perdu leurs commerces en raison des déguerpissements inhumains en cours dans nos villes, je leur exprime toute ma solidarité dans ces moments pénibles. Je rappelle ma volonté inflexible de continuer à combattre les inégalités sous toutes ses formes», a-t-il rassuré.

 

Message du Président du Parti pour la Libération du Peuple

 

Cotonou, le 08 mars 2017

 

Béninoises et Béninois,

Mes chers compatriotes,

 

La communauté internationale célèbre ce 08 mars 2017, la Journée internationale des droits des femmes.  C’est l’occasion de réfléchir et progresser vers l’égalité des genres et l’autonomisation de toutes les filles et les femmes. C’est une journée pour fêter les actes extraordinaires des femmes et faire front commun pour la promotion de l’égalité des genres.

Au Bénin, en ces temps de régression généralisée, les femmes n'ont pas fini avec les inégalités. Leur participation dans les instances de prise de décision reste encore limitée. Les femmes continuent d’être sous-représentées dans le Gouvernement, au Parlement, dans les conseils municipaux, communaux et locaux et dans les postes à responsabilité, que ce soit dans les partis politiques, la fonction publique ou les entreprises privées, compromettant ainsi les progrès et le développement durable.

La grande majorité des femmes béninoises travaille dans l’économie informelle, les tâches domestiques et exercent des activités peu rémunérées et peu qualifiées, ne bénéficiant aujourd’hui d’aucune protection sociale.

Les attaques contre le droit des femmes se multiplient. Les opérations de déguerpissement pilotées par le Gouvernement ont détruit des milliers d’emplois et renforcé la précarité chez les femmes. Depuis plusieurs mois, les bénéficiaires des microcrédits aux plus pauvres sont dans l’expectative totale : l’extrême pauvreté s’est installée dans les ménages, avec à la clé l’incapacité notoire de nombreux parents de payer les frais de scolarité pour leurs enfants, notamment les filles.

Les droits des femmes sont plus que jamais en danger avec la suspension de la gratuité de la césarienne et d’autres mesures sociales prises en leur faveur.

A toutes les femmes béninoises, les plus vulnérables, à celles qui ont perdu leurs commerces en raison des déguerpissements inhumains en cours dans nos villes, je leur exprime toute ma solidarité dans ces moments pénibles. Je rappelle ma volonté inflexible de continuer à combattre les inégalités sous toutes ses formes.

Rien n'est acquis et les avancées pour l'amélioration du droit des femmes doivent être un combat de tous les instants. C’est pourquoi, j’invite le Gouvernement à veiller scrupuleusement à ce que l’égalité entre les femmes et les hommes inspire l’ensemble de ses actions. Ceci passera par la mise en avant des femmes qui font bouger le Bénin, dans l’agriculture, le commerce, l’artisanat, le tourisme, la politique, les médias, la culture…

Je demande au Gouvernement d’agir prioritairement dans cinq (05) directions : lutte contre le harcèlement sexuel des filles et des femmes en milieu scolaire et dans l’administration (publique et privée) et les discriminations qui les rendent plus faibles; lutte contre l’excision des jeunes filles; apprentissage de l’égalité à l’école; accès des femmes à l’éducation et aux services de santé de qualité (l’alphabétisation des femmes et la scolarisation des filles); plein épanouissement et autonomisation des femmes.

La liberté, l’égalité, la dignité des femmes est une cause universelle. C’est l’une des grandes causes qui fait que nous sommes le Bénin. Ce sont nos valeurs, nos principes. Le 08 mars n’est pas l’engagement d’une journée. Ce n’est même pas le combat d’une année. C’est la justification de l’égalité dans la République. J’invite alors le Gouvernement à faire en sorte que les droits des femmes deviennent une priorité politique.

 

 

Léonce HOUNGBADJI

2 Commentaires

  • Jasonphove
    Jasonphove dimanche 23 juillet 2017 22:53 Lien vers le commentaire

    buy viagra online next day delivery
    cheap viagra from canada
    generic viagra soft tabs uk
    cheap viagra
    buy viagra cialis line

    Rapporter
  • cheap cialis
    cheap cialis samedi 22 juillet 2017 16:36 Lien vers le commentaire

    cialis buy cheap
    buy cialis online
    order cialis at online pharmacy
    online cialis
    purchase discount cialis online

    Rapporter

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Election du nouveau Maire de Ouidah : une nouvelle session convoquée pour demain

Election du nouveau Maire de Ouidah…

Par un arrêté en date du ...

Vulgarisation tous azimuts du Pag : le Gradem dénonce «un gâchis sans aucun impact en termes de développement»

Vulgarisation tous azimuts du Pag :…

La propagande indescripti...

Création de la police républicaine : une bombe à retardement, Talon doit rebrousser chemin

Création de la police républicaine …

Depuis l’avènement du nou...

Promotion du chômage au Bénin : le gouvernement suspend le recrutement et l’emploi des enseignants vacataires

Promotion du chômage au Bénin : le …

Le gouvernement de la rup...

Projet Canal Olympia Wologuèdè : Léhady Soglo s’assure du bon déroulement des travaux

Projet Canal Olympia Wologuèdè : Lé…

L’Association des Anciens...

Mandela Day 2017 : les jeunes leaders du Bénin organisent une campagne de Salubrité

Mandela Day 2017 : les jeunes leade…

L’Association des Anciens...

Dilapidation des fonds publics dans la vulgarisation du PAG : le PLP invite le gouvernement à se concentrer sur les priorités des Béninois

Dilapidation des fonds publics dans…

Le 22 juillet dernier, un...

Propagande du gouvernement pour endormir les Béninois : les cantines scolaires ne sont pas une nouvelle mesure de Talon

Propagande du gouvernement pour end…

Le projet de relance des ...

Actualisation du Plan de contingence de la commune de Cotonou : la Mairie de Cotonou anticipe la gestion des risques et catastrophes naturels

Actualisation du Plan de contingenc…

Face à l’ampleur et l’int...

Déstabilisation des partis politiques : Léonce Houngbadji accuse la «Rupture»

Déstabilisation des partis politiqu…

Invité ce mardi 04 juille...

Prev Next