Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Révision despotique, aventureuse, précipitée et partisane de la Constitution : l’appel du PLP aux Béninois pour éviter le tripatouillage
Menu
RSS

Révision despotique, aventureuse, précipitée et partisane de la Constitution : l’appel du PLP aux Béninois pour éviter le tripatouillage

Révision despotique, aventureuse, précipitée et partisane de la Constitution : l’appel du PLP aux Béninois pour éviter le tripatouillage

La révision de la Constitution est au cœur de l’actualité politique au Bénin. Pour le Président du Parti pour la Libération du Peuple (PLP), le contexte n’est pas propice pour engager le pays dans une telle entreprise.«La Constitution étant la norme suprême de notre État, sa révision ne doit pas se faire dans la division, l’exclusion, la restriction des libertés publiques, les intimidations, les arrestations arbitraires, les règlements de comptes politiques, le chantage politique… La situation d’extrême pauvreté, de misère, de baisse des recettes de l’Etat, de fuite des investisseurs sérieux, de méfiance des marchés financiers de la sous région et des institutions financières internationales et de traque des opposants et des opérateurs économiques nationaux que connait notre pays ne rend pas possible la révision de la Constitution. La Constitution ne doit pas être révisée lorsque le pays est divisé et les Béninois ont faim», a expliqué Léonce HOUNGBADJI, sur son compte Twitter. «Rien ne presse. Les préoccupations des Béninois sont ailleurs», a-t-il fait remarquer. Il a appelé le Chef de l’Etat à garder son projet dans les tiroirs de la Marina et à s’occuper d’abord des vrais problèmes de la Nation. «Toucher les fondamentaux de notre République dans les conditions actuelles est suicidaire et ne garantit pas la stabilité politique, l'unité nationale et la paix sociale. J’invite mes chers compatriotes à se prémunir contre toute révision despotique, aventureuse, précipitée et partisane», a-t-il déclaré.

 

Réaction du PLP sur la révision de la Constitution

 

Le Gouvernement est déterminé à réviser la Constitution du 11 décembre 1990, en catimini, dans la totale opacité. Alors que l’Assemblée Nationale n’a pas été encore officiellement saisie sur la question, le ministre de la justice annonce le toilettage de la loi fondamentale pour mars 2017.

Au lieu de publier le projet de révision pour susciter un débat national sain, le Gouvernement préfère envoyer des éléments de langage dans certaine presse et sur les réseaux sociaux pour tester la réaction de nos concitoyens. On ne saurait toucher à une seule virgule de notre Constitution dans un tel environnement. Ça devient totalement incompréhensible, parce qu’au fond le régime et ses laudateurs ont tellement intoxiqué et manipulé, qu’aujourd’hui on voit bien qu’il n’y a pas de sens, pas de fond. Ils mélangent les pédales : «la révision vise à lutter contre la pauvreté, à donner de l’emploi aux jeunes, à constitutionaliser la chefferie traditionnelle, à assurer un mandat unique…» Bientôt ils nous diront que les réformes annoncées permettront de guérir le Sida.

Pour éviter que cette révision se fasse sous la pression de l'occupant de la Marina, je pense que tous les Béninois épris de paix et de liberté doivent rejeter la procédure de révision en cours. Parce qu’elle porte atteinte à l’unité nationale et à la paix sociale. La Constitution étant la norme suprême de notre État, sa révision ne doit pas se faire dans la division, l’exclusion, la restriction des libertés publiques, les intimidations, les arrestations arbitraires, les règlements de comptes politiques, le chantage politique…

La révision de la Constitution ne doit pas être la chose de la majorité du «Nouveau Départ» ou du «Bénin Révélé». Il faut un large consensus au sein des forces vives de la nation pour qu’elle puisse être astiquée.

Osons le dire : La situation d’extrême pauvreté, de misère, de baisse des recettes de l’Etat, de fuite des investisseurs sérieux, de méfiance des marchés financiers de la sous région et des institutions financières internationales et de traque des opposants et des opérateurs économiques nationaux que connait notre pays ne rend pas possible la révision de la Constitution. La Constitution ne doit pas être révisée lorsque le pays est divisé et les Béninois ont faim.

Rien ne presse. Les préoccupations des Béninois sont ailleurs. Et les diversions du Gouvernement ne les dévieront pas de leur trajectoire. 

De toutes les façons, la ligne rouge à ne pas franchir est claire. Il s’agitdesoptions fondamentales de la Conférence Nationale de février 1990, à savoir : la forme républicaine et la laïcité de l’Etat;  l’atteinte à l’intégrité du territoire national; le mandat présidentiel de cinq ans, renouvelable une seule fois;  la limite d’âge de 40 ans au moins et 70 ans au plus pour tout candidat à l’élection présidentielle et le type présidentiel du régime politique au Bénin.

Toucher donc les fondamentaux de notre République dans les conditions actuelles est suicidaire et ne garantit pas la stabilité politique, l'unité nationale et la paix sociale chèrement acquise par notre peuple depuis 1990. Si Patrice Talon tient à toucher à une seule virgule de la Constitution, il doit impliquer le peuple souverain. Sa gouvernance chaotique n’inspire pas confiance.

Un dialogue public (démocratie participative) s’impose pour éviter le mur. La situation du Bénin est à haut risque. Et à l’allure où vont désormais les choses, j’invite mes chers compatriotes à se prémunir contre toute révision despotique, aventureuse, précipitée et partisane.

Je suis profondément attaché aux acquis de la conférence nationale. C’est pourquoi, je ne souhaite pas que la Constitution qui en n’a découlé soit tripatouillée. Les réformes envisagées apparaissent douteuses quant à leur sincérité et à leur capacité de consolider la démocratie et la paix sociale au Bénin.

 

 

Léonce HOUNGBADJI,

 

Président du Parti pour la Libération du Peuple (PLP)

3 Commentaires

  • Jasonphove
    Jasonphove lundi 24 juillet 2017 01:13 Lien vers le commentaire

    sildenafil 50 mg precio
    viagra for sale cheap
    venta viagra online mexico
    viagra cheap
    unterschied viagra original und viagra generika

    Rapporter
  • Bookermuh
    Bookermuh dimanche 23 juillet 2017 08:10 Lien vers le commentaire

    how can i get a prescription of viagra
    buy cheap viagra
    ripol sildenafil 100mg
    buy cheap viagra
    buy viagra today spam

    Rapporter
  • JosephWicle
    JosephWicle samedi 22 juillet 2017 14:03 Lien vers le commentaire

    order cialis and viagra
    cialis cheap
    discount cialis viagra
    cheap cialis
    cheapest cialis online uk

    Rapporter

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Election du nouveau Maire de Ouidah : une nouvelle session convoquée pour demain

Election du nouveau Maire de Ouidah…

Par un arrêté en date du ...

Vulgarisation tous azimuts du Pag : le Gradem dénonce «un gâchis sans aucun impact en termes de développement»

Vulgarisation tous azimuts du Pag :…

La propagande indescripti...

Création de la police républicaine : une bombe à retardement, Talon doit rebrousser chemin

Création de la police républicaine …

Depuis l’avènement du nou...

Promotion du chômage au Bénin : le gouvernement suspend le recrutement et l’emploi des enseignants vacataires

Promotion du chômage au Bénin : le …

Le gouvernement de la rup...

Projet Canal Olympia Wologuèdè : Léhady Soglo s’assure du bon déroulement des travaux

Projet Canal Olympia Wologuèdè : Lé…

L’Association des Anciens...

Mandela Day 2017 : les jeunes leaders du Bénin organisent une campagne de Salubrité

Mandela Day 2017 : les jeunes leade…

L’Association des Anciens...

Dilapidation des fonds publics dans la vulgarisation du PAG : le PLP invite le gouvernement à se concentrer sur les priorités des Béninois

Dilapidation des fonds publics dans…

Le 22 juillet dernier, un...

Propagande du gouvernement pour endormir les Béninois : les cantines scolaires ne sont pas une nouvelle mesure de Talon

Propagande du gouvernement pour end…

Le projet de relance des ...

Actualisation du Plan de contingence de la commune de Cotonou : la Mairie de Cotonou anticipe la gestion des risques et catastrophes naturels

Actualisation du Plan de contingenc…

Face à l’ampleur et l’int...

Déstabilisation des partis politiques : Léonce Houngbadji accuse la «Rupture»

Déstabilisation des partis politiqu…

Invité ce mardi 04 juille...

Prev Next