Notice: Array to string conversion in /home/notrvoix/public_html/includes/defines.php on line 25
Révision opportuniste de la Constitution : le piège de Talon aux rois et chefs traditionnels
Menu
RSS

Révision opportuniste de la Constitution : le piège de Talon aux rois et chefs traditionnels

Révision opportuniste de la Constitution : le piège de Talon aux rois et chefs traditionnels

Le Chef de l’Etat est déterminé à réviser la Constitution du 11 décembre 1990. Certes la route sera longue pour le «roi du coton», mais il compte utiliser tous les moyens à sa portée pour y arriver. Après les députés qu’il ne cesse de consulter régulièrement à la présidence de la République et à son domicile, Patrice Talon vient de mettre le cap sur les rois.

Samedi dernier, à la Marina, le Président de la République a reçu les rois et chefs traditionnels des quatre (04) départements du Nord Bénin. Des promesses irréalisables leur ont été faites pour tenter d’arracher leur adhésion au projet de révision. Comme pour leur dire qu’ils sont pris en compte dans les réformes constitutionnelles et qu’ils ont intérêt à les soutenir : "Vous incarnez l'autorité morale et traditionnelle, dans tout le Bénin. Votre rôle, chers amis, chères Majestés, c'est de nous accompagner, pas seulement par la prière, mais par l'action. Et c'est pour cela que je prends les doléances que j'ai entendu tout à l'heure, comme de simples rappels. Merci de me rappeler les termes dans lesquels il convient de modifier notre constitution, pour donner solennellement à sa place, la royauté. Le projet de révision qui sera transmis dans quelques jours à l'assemblée Nationale, va intégrer cette demande. Nous ferons voter les lois d'application qu'il faut, les lois de mise en œuvre qu'il faut, pour véritablement donner un sens à votre mission. Nous prendrons les décrets nécessaires afin que votre implication, votre rôle, dans la cité soit effectif et efficace, aux côtés de l'administration".

C’est un secret de polichinelle que lorsque le Président de la République veut atteindre un objectif, il se donne tous les moyens pour y arriver. Et c’est justement ce qu’il veut faire avec les rois dont la mission sera de jouer le rôle de propagandistes sur le terrain, à l’endroit des populations et surtout des députés et autres élus communaux, municipaux et locaux sur la nécessité de soutenir le projet de révision. C’est un piège, un véritable marché de dupes, et les rois doivent l’éviter. Car pour donner une suite favorable à leurs doléances, le Chef de l’Etat n’a pas besoin de réviser une seule virgule de la Constitution. Il y avait déjà des acquis et les rois demandent simplement la levée des mesures de «suspension, annulation et suppression».

Les anciens gouvernements n’avaient pas révisé la loi fondamentale avant de réfectionner et même construire des palais royaux. La Constitution du 11 décembre 1990 n’avait pas été toilettée sous Soglo, Kérékou et Yayi avant que l’Etat n’apporte un appui financier, chaque année, à toutes les confessions religieuses, notamment les rois et chefs traditionnels. C’est dire que «constitutionnaliser la chefferie traditionnelle» est un prétexte insidieux pour profaner la pierre angulaire nationale. Les rois et chefs traditionnels ne doivent pas donner leur caution à cette entreprise. Car, le gouvernement n’a pas besoin d’inscrire la chefferie traditionnelle comme institution dans la loi fondamentale avant de faire ce qui est de son devoir républicain (doléances des rois exposées au Chef de l’Etat) : «l’appui du gouvernement pour l’aménagement des palais royaux principaux pour la conservation des us et coutumes et pour leurs intérêts historiques et touristiques; la prise en charge des Rois et Chefs traditionnels; la dotation en véhicules de certains Rois et Chefs traditionnels afin qu’ils puissent répondre diligemment aux sollicitations, appels des autorités politico-administratives au niveau supérieur et participer aux rencontres périodiques des Rois et Chefs traditionnels». De même, il n’a pas besoin de toucher à la Constitution avant d’impliquer le pouvoir traditionnel dans le développement du pays. 

 

La proposition de loi sur le code de la chefferie traditionnelle au Bénin à l’Assemblée Nationale est largement suffisante pour lui donner encore plus un pouvoir légal. Sa Majesté, Gangoro Suambu, Roi de Kika, Secrétaire général du Haut Conseil des Rois du Bénin et Porte-parole des Rois et Chefs traditionnels présents à la rencontre, doit être vigilant pour ne pas tomber dans le piège tendu aux confessions religieuses dans le cadre de cette révision constitutionnelle.

 

%MCEPASTEBIN%

6 Commentaires

  • Lionelkic
    Lionelkic mardi 25 juillet 2017 20:42 Lien vers le commentaire

    cialis pills what are for
    cialis
    how to buy cialis online
    generic cialis
    cheap cialis once day

    Rapporter
  • Bookermuh
    Bookermuh dimanche 23 juillet 2017 10:31 Lien vers le commentaire

    where can i buy viagra in ontario
    viagra coupon
    online viagra australia paypal
    viagra pills
    where can i get a viagra free sample

    Rapporter
  • Bookermuh
    Bookermuh dimanche 23 juillet 2017 08:17 Lien vers le commentaire

    where can i buy viagra yahoo
    viagra pills
    does generic viagra require a prescription
    viagra without a doctor prescription
    viagra salesman jamie ready

    Rapporter
  • DavidNix
    DavidNix samedi 22 juillet 2017 22:30 Lien vers le commentaire

    kamagra buy australia
    buy kamagra
    buy kamagra in the uk
    kamagra online
    cheap kamagra sales uk

    Rapporter
  • JosephWicle
    JosephWicle samedi 22 juillet 2017 14:10 Lien vers le commentaire

    where to buy cialis in toronto canada
    cialis online
    safe place order cialis
    cheap cialis online
    buy cheap cialis usa visa

    Rapporter
  • viagra 50 mg sildenafil
    viagra 50 mg sildenafil mercredi 19 juillet 2017 01:11 Lien vers le commentaire

    viagra price drop canada
    how much does 1 pill of viagra cost
    sildenafil 100 mg sandoz
    viagra and price
    how to split viagra pills

    Rapporter

Laissez un commentaire

Retour en haut

Article récent

Election du nouveau Maire de Ouidah : une nouvelle session convoquée pour demain

Election du nouveau Maire de Ouidah…

Par un arrêté en date du ...

Vulgarisation tous azimuts du Pag : le Gradem dénonce «un gâchis sans aucun impact en termes de développement»

Vulgarisation tous azimuts du Pag :…

La propagande indescripti...

Création de la police républicaine : une bombe à retardement, Talon doit rebrousser chemin

Création de la police républicaine …

Depuis l’avènement du nou...

Promotion du chômage au Bénin : le gouvernement suspend le recrutement et l’emploi des enseignants vacataires

Promotion du chômage au Bénin : le …

Le gouvernement de la rup...

Projet Canal Olympia Wologuèdè : Léhady Soglo s’assure du bon déroulement des travaux

Projet Canal Olympia Wologuèdè : Lé…

L’Association des Anciens...

Mandela Day 2017 : les jeunes leaders du Bénin organisent une campagne de Salubrité

Mandela Day 2017 : les jeunes leade…

L’Association des Anciens...

Dilapidation des fonds publics dans la vulgarisation du PAG : le PLP invite le gouvernement à se concentrer sur les priorités des Béninois

Dilapidation des fonds publics dans…

Le 22 juillet dernier, un...

Propagande du gouvernement pour endormir les Béninois : les cantines scolaires ne sont pas une nouvelle mesure de Talon

Propagande du gouvernement pour end…

Le projet de relance des ...

Actualisation du Plan de contingence de la commune de Cotonou : la Mairie de Cotonou anticipe la gestion des risques et catastrophes naturels

Actualisation du Plan de contingenc…

Face à l’ampleur et l’int...

Déstabilisation des partis politiques : Léonce Houngbadji accuse la «Rupture»

Déstabilisation des partis politiqu…

Invité ce mardi 04 juille...

Prev Next